"On commence à avoir l'habitude des gestes barrières" : à Marseille, le défi Monte-Cristo maintenu grâce à un protocole sanitaire millimétré

La course de nage en mer Méditerranée est une des rares manifestations sportives à ne pas avoir été annulée malgré l'épidémie de coronavirus. Distances physiques, port du masque, désinfection, les mesures des organisateurs ont convaincu la préfecture. 

Article rédigé par
Mathilde Vinceneux - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le défi Monte-Cristo en 2019. (GEORGES ROBERT / MAXPPP)

La préfecture des Bouches-du-Rhône l'assure, le défi Monte-Cristo ne présente pas de risque sanitaire particulier. La plus grande course européenne de nage en eau libre, qui relie le château d'If aux plages du Prado à Marseille, du 11 au 13 septembre, se déroule en plein air et le respect des gestes barrières est garanti par les organisateurs. 4 000 nageurs sont attendus pour cette 22e édition qui devait avoir lieu en juin mais a été reportée en raison du coronavirus.

"On a mis des tranches horaires aux gens par rapport à leur numéro de dossard pour qu'ils arrivent par petites vagues, explique Dominique Léna, le fondateur de la compétition. Évidemment, le port du masque est obligatoire dans le village en faisant la queue sur le quai, sur les bateaux et sur le château d'If. On a une équipe de bénévoles qui va être sur le quai du château pour récupérer les masques avant que les nageurs ne sautent à l'eau." 

Masque obligatoire à peine sortis de l'eau

Et une fois à l'eau, deux tops départ espacés d'une heure sont prévus pour chaque course. Deux vagues de 400 nageurs vont devoir rejoindre la plage. Le parcours le plus dur fait 5 km et à l'arrivée, il faudra remettre le masque et passer quelques barrières avant de profiter de l'espace détente. "Il y a un espace 'chill' [détente] et un espace restauration à côté, indique Lucas, le régisseur. Il y a un espacement d'au moins un mètre cinquante entre les carrés et on a aussi des bornes qui distribuent du gel. On a des sprays désinfectants avec lesquels on va nettoyer le mobilier tous les jours, tout comme nos toilettes qui sont désinfectées toutes les heures avec un produit spécial."

Les premiers nageurs sont arrivés en repérage. Un groupe de six personnes du club de natation du Mans. "Là, on a fait 1 000 kilomètres pour venir ici et avec un espoir de podium", précise l'un d'eux. "On est super contents, impatients de démarrer", ajoute un autre nageur de l'équipe. "Ça fait du bien. On s'est inscrits en janvier en espérant faire une course en juin, raconte une nageuse mancelle. Tout est un peu tombé à l'eau donc on a essayé de se remettre en condition physique."

On ne sera peut être pas au top, mais en tout cas on est ravis de pouvoir pratiquer à nouveau.

Une nageuse du Mans

à franceinfo

"On commence aussi à avoir un petit peu l'habitude de ces gestes barrières. On va mettre tout ça en pratique et espérer que ce soit un bel événement, une belle fête pour tout le monde", conclut la sportive. Une belle fête, un moment de liberté en mer. Voilà ce qu'attendent finalement les nageurs du Monte-Cristo. 

Le défi Monte Cristo maintenu malgré le coronavirus : le reportage à Marseille de Mathilde Vinceneux - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.