Cet article date de plus d'un an.

Mesures restrictives : de plus en plus de villes sont concernées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mesures restrictives : de plus en plus de villes sont concernées
Article rédigé par
B. Aparis, V. Christophe - France 3
France Télévisions

Le préfet du Rhône a durci lundi 21 septembre les mesures restrictives à Lyon et dans la métropole, mais il n'y aura pas de fermeture anticipée des bars et des restaurants, comme c'est le cas à Bordeaux, Marseille ou encore à Rennes.

À Lyon (Rhône), le verdict est tombé : avec 213 cas de coronavirus confirmés sur 100 000 habitants, le seuil d'alerte a été multiplié par quatre. "À l'heure actuelle, en Auvergne-Rhône-Alpes, nous avons près de 700 patients hospitalisés pour Covid dont 111 en réanimation, rapporte le Dr Jean-Yves Grall, directeur de l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes. Le 24 août, 16 personnes étaient en réanimation." En réponse, la préfecture a annoncé de nouvelles mesures restrictives à Lyon et dans la métropole.

Pas plus de 5 000 personnes pour les grands événements

 

Les grands événements sont désormais limités à 1 000 personnes au lieu de 5 000. La foire de Lyon est annulée, tout comme les brocantes, les vide-greniers et les fêtes foraines. De plus, la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique sont interdites entre 20 heures et 6 heures du matin. La région Auvergne-Rhône-Alpes emboîte le pas à d'autres métropoles comme Nice (Alpes-Maritimes), Marseille (Bouches-du-Rhône), Bordeaux (Gironde) ou encore Rennes (Ille-et-Vilaine), qui appliquent déjà des mesures restrictives. À Toulouse (Haute-Garonne), le préfet vient d'imposer une nouvelle mesure : la fermeture des bars et restaurants à 1 heure du matin. D'autres villes comme Paris et Lille sont sous surveillance. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.