Coronavirus : moitié moins de députés à l'Assemblée nationale à partir de ce mardi

La chambre parlementaire diminue la présence des élus en raison des nouvelles restrictions sanitaires désormais en vigueur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, prend la parole à l'Assemblée nationale le 21 juillet 2020. (ANTONIN BURAT / HANS LUCAS)

Le nombre de députés à l'Assemblée nationale va être divisé par deux à la fois en séance et en commission ce mardi 6 octobre, en raison du passage de Paris en alerte maximale face à la progression de l'épidémie de Covid-19. 

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM), a demandé aux groupes politiques de faire en sorte qu'au maximum un siège sur deux soit occupé dans l'Hémicycle à partir d'aujourd'hui. Les députés peuvent recourir aux délégations de vote, a-t-il souligné en conférence des présidents de l'Assemblée.

Le même régime que dans les universités

De même pour ce qui concerne les travaux des commissions, il est recommandé de revenir à la pratique qui a prévalu au printemps, chaque groupe désignant la moitié de ses membres pour participer aux réunions.

Et à partir de la semaine prochaine, ces règles ne seront plus incitatives mais contraignantes. Les 577 députés sont ainsi soumis au même régime que celui qui prévaut pour les amphithéâtres des universités, qui ne peuvent être remplis qu'à 50% de leur capacité en zones d'alerte renforcée et maximale à partir de ce mardi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.