À Lyon, les habitants sont partagés sur un éventuel port obligatoire du masque à l'extérieur

De plus en plus de villes imposent le port du masque à l'extérieur à cause de la recrudescence des cas de coronavirus. Mais pas Lyon, où la légère hausse du nombre de contaminations n'a pas encore conduit les autorités à renforcer les mesures préventives.

Une vue de la basilique de Fourvière depuis la place Bellecour, le 29 juin 2020 à Lyon (Rhône).
Une vue de la basilique de Fourvière depuis la place Bellecour, le 29 juin 2020 à Lyon (Rhône). (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)

Face à la recrudescence de cas de contamination au coronavirus, plusieurs villes ont imposé le port du masque dans les espaces publics ouverts. À Lyon, le nombre de cas de coronavirus repart à la hausse, mais il baisse dans les hôpitaux. Le préfet du Rhône ne change rien jusqu'à nouvel ordre : le port du masque est obligatoire dans les lieux clos, dont les transports en commun, mais pas dans la rue. Dans le quartier de La Part-Dieu, entre la gare et le centre commercial, il existe une zone de "non-masque", où les gens ont pourtant tendance à le garder. 

"Je pense qu'il devrait être obligatoire dans la rue, parce qu'on est super proches quand on marche", juge une passante. "Pour éviter de reconfiner, je pense que c'est mieux d'avoir le masque partout." Une autre abonde dans le même sens "Je bosse à l'hôpital donc je l'ai tous les jours sur le nez, ça ne changera pas grand-chose pour moi !"

Je souhaite juste que le virus se propage moins vite. Donc s'il faut mettre un masque dans la rue, on le fera.Une Lyonnaiseà franceinfo

Autre lieu très fréquenté, Notre-Dame de Fourvière et ses 2,5 millions de visiteurs par an. Le masque est obligatoire dans la basilique, mais pas sur le parvis. "Tant qu'on a cette affluence, ce n'est peut-être pas nécessaire parce qu'on n'est pas serrés les uns contre les autres, mais si on a plus de monde, ça simplifiera", juge Estelle Ycart, de la fondation Fourvière. "Pour l'instant c'est agréable de prendre l'air sans masque et de sourire à l'extérieur. On évite aux gens de se rapprocher lorsqu'on peut, notamment lors de l'accueil sur l'esplanade, où on évite les attroupements. Et si le masque devient obligatoire, on appliquera les règles."

"Avec des chaleurs comme ça l'été, tout le monde ne respectera pas le port du masque"

Sur le parvis, les avis sont partagés. "Quand il y a du monde, c'est mieux de l'avoir. Là ça va encore il ne fait pas trop chaud", estime un visiteur. "Mais les gens ne respectent pas forcément la distanciation [physique]. Je ne suis pas inquiet plus que ça mais c'est pour protéger les autres finalement."

"Je pense qu'actuellement en plein air il n'y a pas trop de risques", juge un autre touriste. "Avec des chaleurs comme ça l'été, tout le monde ne respectera pas le port du masque. Je ne pense pas que ce soit très utile de le rendre obligatoire dans les lieux ouverts. Je viens de Lille, je le mettrai là-bas parce qu'on est obligé mais je ne pense pas que c'est ce qui va vraiment réduire le nombre de cas". Dans la ville, on reste serein, et si le port du masque devient obligatoire, les Lyonnais s'y plieront.

Le masque non obligatoire dans les rues de Lyon : écoutez le reportage de Christophe Vincent
--'--
--'--