Cet article date de plus d'un an.

Masques : collectivités locales et entreprises mettent la main à la pâte

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Masques : collectivités locales et entreprises mettent la main à la pâte
Article rédigé par
France Télévisions

L’État a demandé à ce que les soignants soient alimentés en mieux en masques à l'horizon du 11 mai, date de déconfinement annoncée. De leur côté, les départements, les entreprises et les particuliers tentent de s’organiser.

Fournir des masques aux habitants, c’est devenu en France l’objectif de nombreux élus. Dans l’agglomération d’Amiens (Somme), chaque habitant va recevoir gratuitement un masque d’ici le 11 mai. L’agglomération a sollicité une dizaine d’entreprises locales pour produire 180 000 masques en tissu lavable. Un masque par habitant, c’est aussi l’ambition de l’agglomération de Dunkerque (Nord), qui a lancé un appel aux entreprises et aux associations. Des agents municipaux vont distribuer des kits à 500 bénévoles pour fabriquer des protections. Le coût de l’opération n’est pas encore chiffré.

770 000 masques distribués dans le Haut-Rhin

Les Hauts-de-France s’engagent à ce que chaque habitant puisse recevoir un masque, soit six millions de personnes. À Paris, la maire, Anne Hidalgo, veut équiper en priorité les plus fragiles. Deux millions de masques seront distribués d’ici la mi-mai, en priorité pour les plus de 70 ans, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques. En France, l’initiative peut aussi venir de départements, comme le Haut-Rhin, qui a commandé 100 000 masques en lin à une manufacture. À terme, 770 000 unités seront distribuées gratuitement aux habitants du département, le plus touché par l’épidémie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.