Martinique : pourquoi une telle défiance envers les vaccins anti-Covid ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Martinique : pourquoi une telle défiance envers les vaccins anti-Covid ?
FRANCE 2
Article rédigé par
S.Perez, M.Anglade, D.Theodose - France 2
France Télévisions

En Martinique, 29 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 en quatre jours. Seulement 19% de la population a reçu ses deux doses de vaccin. Un vaccin face auquel la méfiance, sur place, est réelle.

Samedi 31 juillet, à Fort-de-France (Martinique), une pharmacie a été incendiée à la fin d'une manifestation contre le confinement. Pour la majorité des Martiniquais, le geste est inacceptable, mais la défiance envers le vaccin est largement partagée. "Nous avons Dieu, c'est à Dieu qu'il faut faire confiance, je ne fais pas confiance aux hommes", philosophe une passante. Face aux messages de prévention des autorités, les doutes de la population et des croyances religieuses sont solidement ancrés.

Croyances religieuses et scandales sanitaires


"Moi je suis pour mes feuilles, mes racines, mes écorces", souffle un vendeur de noix de coco, qui préfère les "remèdes naturels". La maladie est souvent perçue comme bénigne. Il suffit de se rendre dans un centre de vaccination, pratiquement vide, pour le constater. Les créneaux du week-end ont été suspendus faute de volontaires. 16% de la population a reçu un schéma vaccinal complet, la Martinique est l'un des départements les moins vaccinés de France. Une défiance qui s'explique aussi dans l'histoire de l'île, teintée de scandales sanitaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.