Marne : comment la mairie de Reims se prépare au déconfinement ?

Le Premier ministre accorde sa confiance au couple maires-préfets, ce qui offrira des stratégies locales. Mais comment les maires se préparent-ils ?

Dans une école de Reims (Marne), comme partout en France, tout s'est arrêté le 13 mars. Tout est figé et sur le tableau, la date n'a pas bougé. Le maire LR de la ville Arnaud Robinet rêve de la changer et d'inscrire celle du 11 mai "si et seulement si, bien sûr, les conditions nous garantissent une sécurité pour nos enfants". Le 11 mai est la date annoncée de début du déconfinement provoqué par la pandémie de coronavirus, mais l'organisation s'avère compliquée, à commencer par celle des classes.

Anticiper le déconfinement

Avec la cellule de crise mise en place à la mairie de Reims, Arnaud Robinet a fait un calcul simple : "Si on attend le plan de déconfinement de l'Etat dans quinze jours, il ne nous reste plus qu'une semaine avant l'objectif du 11 mai. Donc nous allons anticipé, nous avons trois semaines". Cette anticipation passe par la distribution de masques aux commerçants de la ville depuis maintenant une semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une salle de classe vide, le 24 mars 2020 à Ploemeur (Morbihan).
Une salle de classe vide, le 24 mars 2020 à Ploemeur (Morbihan). (MANON CAVERIBERE / HANS LUCAS / AFP)