Marchés couverts : le port du masque est-il respecté ?

L’obligation de port du masque dans les lieux clos est effective depuis lundi 20 juillet, mais est-elle vraiment respectée ? Illustration sur un marché couvert de Toulouse en Haute-Garonne.

France 2

Depuis mardi 21 juillet, c’est la condition pour pouvoir entrer dans le marché couvert de Toulouse en Haute-Garonne : porter un masque. Une obligation, mais surtout une habitude à prendre pour les clients, comme pour les commerçants. "On ne voit plus les sourires de nos clients, il nous manque ce petit côté relationnel avec les visages", regrette Sophie Ribanneau, commerçante du marché.

Le port du masque pas toujours respecté

Des masques obligatoires, pourtant pas toujours bien portés : sous le nez, sous le menton, voire même oubliés. Il n'y a pas de contrôle aux entrées, alors dans les allées, la mesure n’est pas respectée par tous les clients. À défaut de contrôle, ce sont les commerçants eux-mêmes qui doivent rappeler les bons gestes aux clients. Pendant le confinement, des vigiles avaient assuré le respect des consignes sanitaires dans le marché. Un dispositif qui pourrait être remis en place si besoin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis mardi 21 juillet, c’est la condition pour pouvoir entrer dans le marché couvert de Toulouse en Haute-Garonne : porter un masque.
Depuis mardi 21 juillet, c’est la condition pour pouvoir entrer dans le marché couvert de Toulouse en Haute-Garonne : porter un masque. (France 2)