Librairies : comment tourner la page du confinement ?

Les libraires, dont les commerces sont fermés comme les autres depuis six semaines, trépignent d’impatience. Ils devraient rouvrir le 11 mai, mais certains ont déjà repris leur activité de manière différente. Reportage à Besançon (Doubs).

France 2

Rideaux baissés, magasins fermés… Difficile de trouver des livres dans les rues piétonnes de Besançon (Doubs). Depuis une semaine, la solution est de passer la porte de la… boulangerie. Pour en profiter, il fait commander par téléphone ou internet chez un libraire du quartier. Les clients sont conquis et la boulangère ravie. But de l’opération : sauver la libraire indépendante de Jean-François Tréhant. Grâce aux commandes, il espère éviter le licenciement d’une salariée, déjà au chômage partiel.

Un “drive” piéton pour récupérer ses commandes

Autre librairie, autre stratégie : un “drive” piéton pour que les clients fassent le plein de livres. À l’intérieur, 25 à 30 commandes par jour. Résultat : 3 500 euros de ventes en une semaine d’ouverture, soit 80% du chiffre d’affaires hebdomadaire avant la crise. Un système de “drive” piéton que le gérant songe à prolonger après le déconfinement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une librairie fermée à Lorient, le 16 mars 2020, en raison du coronavirus.
Une librairie fermée à Lorient, le 16 mars 2020, en raison du coronavirus. (MAUD DUPUY / HANS LUCAS / AFP)