Les soignants plutôt soulagés de la levée du confinement

Les soignants sont ceux qui sont le plus exposés face au coronavirus. Comment réagissent-ils aux propos d'Emmanuel Macron, et comment envisagent-ils la suite ?

Un mois à tenir. Pour beaucoup de Français, la confinement est une bonne chose pour enrayer la crise du coronavirus mais risque d'être dur à supporter. Pour le personnel soignant, l'annonce a été plutôt bien accueillie. Des personnels de santé du Grand Est et d'Île-de-France sont soulagés. Le confinement a apporté un peu d'air dans leurs services déjà au bord de l'asphyxie.

L'afflux de nouveaux malades ne serait pas gérable

"En terme de capacité de réanimation, on reste très très tendus et on sait que si l'on reprend 10, 20, 30, 40 malades graves en même temps, on ne pourra pas faire face", indique Éric Thibaud, chef de service des urgences de l'hôpital Pasteur de Colmar (Haut-Rhin). "Toute autre annonce eut été complètement déraisonnable, parce que l'on reste sous pression avec les patients atteints par le Covid-19", assure Jean-Michel Constantin, du service de réanimation de la Pitié-Salpêtrière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière prépare des médicaments dans un couloir vide dans un Ehpad, dans le Nord, pendant le Covid-19, le 27 mars 2020.
Une infirmière prépare des médicaments dans un couloir vide dans un Ehpad, dans le Nord, pendant le Covid-19, le 27 mars 2020. (JULIE SEBADELHA / HANS LUCAS / AFP)