18h50 franceinfo, France info

"Les ouvertures de frontières, c'est surtout pour le tourisme", explique l'eurodéputé LREM Stéphane Séjourné

L'Allemagne, la Belgique, la France et la Grèce ont rétabli la libre circulation avec tous les pays de l'Union européenne. Stéphane Séjourné, le député La République en marche, invité sur franceinfo ce lundi 15 juin, estime qu'un manque de touristes serait "une catastrophe pour un certain nombre de pays"

Stéphane Séjourné, député La République en marche invité du 18h50 le lundi 15 juin 2020 sur franceinfo
Stéphane Séjourné, député La République en marche invité du 18h50 le lundi 15 juin 2020 sur franceinfo (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Les ouvertures de frontières, c'est surtout pour le tourisme", explique ce lundi 15 juin sur franceinfo l'eurodéputé La République en marche (LREM) Stéphane Séjourné. L'Allemagne, la Belgique, la France et la Grèce ont rétabli la libre circulation avec tous les pays de l'Union européenne ce jour après des mois d'isolement en raison de la pandémie de coronavirus.
 
Celui qui est également président de la délégation française du groupe Renew Europe annonce que "dans quelques semaines, la pression politique va s'exercer sur les gouvernements partout en Europe parce qu'il va falloir faire venir des touristes en juillet et en août". Sinon, ce serait "la catastrophe pour un certain nombre de pays", professe Stéphane Séjourné.

Le tourisme et les enjeux économiques

"Le tourisme représente 10% du PIB en France, mais en Grèce, c'est plus de 20%. En Espagne, c'est plus 15%", détaille l'eurodéputé LREM. "Il y a de vrais enjeux économiques derrière tout ça, notamment pour la Commission européenne qui coordonne les choses. Il y a eu des défaillances au début de l'épidémie, sur la fermeture des frontières. Mais il y a une vraie volonté politique aujourd'hui sur leur ouverture. Je pense que c'est une bonne première étape. Il va falloir poursuivre, car cela va aussi conditionner notre reprise économique partout en Europe."

Ceux qui peuvent partir en France et soutenir notre hôtellerie, et notre restauration, devraient y songer. Je pense que je vais faire également la même chose.

Stéphane Séjourné, député La République en marche

sur franceinfo

Des vacances en Europe cet été sont-elles envisageables ? "Oui", répond Stéphane Séjourné, qui rappelle néanmoins que "les recommandations" du gouvernement "ont été plutôt de partir en France", aussi pour "soutenir notre tourisme".

L'épidémie n'a pas disparu

Mais alors que la Chine craint une résurgence du Covid-19 avec une centaine de nouveaux cas confirmés à Pékin selon l'Organisation mondiale de la santé, l'eurodéputé LREM rappelle que "l'épidémie n'a pas disparu du territoire français. Il faut faire attention à la reprise épidémique, c'est une certitude. Maintenant, regardez la pression qui s'exerce aussi au niveau économique pour rouvrir" les frontières.
 
"Il n'y a pas de date magique, mais en tout cas, il faut une reprise économique, c'est sur", ajoute Stéphane Séjourné. "Il y a des emplois en jeu. Il y a des fermetures d'entreprises qui peuvent être encore évitées à ce stade. Donc, il faut une reprise économique. Mais avec les garanties sanitaires derrière. C'est ce que s'emploie d'ailleurs à faire le ministère du Travail en donnant toutes les garanties et les préconisations pour rouvrir en temps accéléré dans cette période avant l'été."

Pour revoir l'interview en intégralité : 

Stéphane Séjourné, député La République en marche invité du 18h50 le lundi 15 juin 2020 sur franceinfo
Stéphane Séjourné, député La République en marche invité du 18h50 le lundi 15 juin 2020 sur franceinfo (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)