Le rendez-vous du Particulier, France info

Le rendez-vous du Particulier. Le déconfinement et la livraison des logements neufs : quelles conséquences

Si vous achetez sur plan, vous pouvez formuler des demandes particulières au promoteur, pour adapter le projet à vos envies. Une enquête signée Valérie Valin-Stein de la rédaction du mensuel patrimonial du groupe Le Figaro, "Le Particulier". 

Le chantier interrompu d\'un programme résidentiel à Valence (Drôme), le 10 avril 2020.
Le chantier interrompu d'un programme résidentiel à Valence (Drôme), le 10 avril 2020. (NICOLAS GUYONNET / AFP)

La livraison des logements neufs a repris depuis le déconfinement, le 11 mai. Un secteur particulièrement touché par la crise. Dans le numéro du mois de mai du Particulier, le mensuel patrimonial du groupe Le Figaro, Valérie Valin-Stein a enquêté sur ce sujet, et nous dit comment par exemple personnaliser un logement neuf. Elle revient tout d'abord sur les conséquences de cette crise inédite dans ce secteur.

franceinfo : quelles sont les conséquences de la crise et du confinement sur les livraisons de logements neufs à venir ?

Valérie Valin-Stein : Sans surprise, comme beaucoup de pans de l’économie, le marché du neuf a été complètement à l’arrêt depuis la mi-mars. Les chantiers ont progressivement repris fin avril mais il y aura des retards de livraison. Souvent dues, d’ailleurs, aux retards des concessionnaires chargés du raccordement des bâtiments neufs aux réseaux d’électricité ou de gaz.

La crise aura une incidence importante sur lancements de futurs programmes les autorisations car les services d’urbanisme des mairies, ceux qui sont en charge de la délivrance des permis de construire, sont à l’arrêt depuis mars. Pour terminer ma réponse sur une note d’optimisme, des études montrent, qu’au final, très peu de personnes ayant un projet immobilier ont décidé de l’abandonner à cause de la crise sanitaire.

Quand on achète dans le neuf, on peut faire peut faire modifier les plans, personnaliser son futur logement. Dans quelle mesure ? C'est valable pour de l’aménagement ? Transformer par exemple une baignoire en douche ? Ou alors carrément du gros œuvre, faire sauter une cloison ou ajouter une fenêtre ?   

Une des qualités du neuf, du moins lorsque l’on achète sur plan, c’est la possibilité de personnaliser son logement. D’ailleurs plus de la moitié es acquéreurs d’un logement neuf souhaitent le faire. Il faut quand même savoir raison garder, certains souhaits sont réalisables, d’autres moins...

Par exemple, si vous envisagez un décloisonnement (par exemple, pour agrandir la pièce de vie ou créer une cuisine ouverte), des ajustements de plomberie ou d’électricité (vous voulez poser un lave-mains dans les toilettes, remplacer une baignoire par une douche, déplacer une prise ou en créer une nouvelle pour un appareil électroménager), il est facile d’obtenir gain de cause. L’acceptation d’autres demandes plus atypiques va, quant à elle, dépendre de la bonne volonté du promoteur. Certains accepteront, si vous êtes au dernier étage d’un immeuble, de créer une cheminée ou une piscine sur le toit, d’autres pas…     

Apporter de telles modifications, combien ça coûte ? 

Tout va dépendre des travaux et du promoteur. Les travaux modificatifs ne sont pas forcément. En principe, tout ce qui concerne un déplacement ou une suppression est gratuit. Il arrive aussi que certains aménagements, comme la création d’un placard, fasse parfois l’objet d’un geste commercial. Mais les travaux importants, eux, sont facturés.

Par exemple on vous demandera autour de 1300 € pour remplacer une baignoire et de 4000 € pour remplacer un sol stratifié par du parquet dans un deux pièces. Dans ces cas-là,  un devis préalable doit vous être remis. À vous de l’accepter ou de le refuser !    

Comment s'y prend-on, à qui le demander, dans quels délais ?

J’aurais tendance à dire que le plus tôt est le mieux surtout si vous avez un projet important. Par exemple, si vous envisagez, par exemple, de réunir deux appartements, ce qui nécessite de revoir les plans, mieux vaut vous y prendre tôt.

L’idéal est d’acheter dans les premiers, lorsque le programme est en phase de pré commercialisation. C’est-à-dire avant que le premier coup de pioché ait été donné. En effet, ce que l’on appelle les plans d’exécution qui sont remis à chaque corps d’état ne sont réalisés que lorsque la phase pré commercialisation est achevée. Avant, on peut tout demander ou presque !

Cela étant, des changements demeurent possibles en plomberie, tant que le plancher de votre étage n’est pas coulé et en électricité, tant que le plafond ne l’est pas. Même si vous achetez alors que le chantier est déjà avancé, il vous reste quand même le choix des finitions : les revêtements de sol, la faïence des salles de bains et l’aménagement de la cuisine.  

On peut se voir essuyer un refus ?

Oui, Certaines demandes impliquant, notamment d’importantes modifications techniques ne sont pas recevables. Ainsi on ne peut pas touche pas aux gaines techniques, au tableau électrique et ainsi qu’à certains tuyaux de chauffage. De même, il est impossible de réclamer des travaux qui modifieraient la façade, donc le permis de construire, comme le remplacement d’une fenêtre par une porte-fenêtre. Et on l’a vu, plus on avance dans le chantier plus les refus sont possibles.   

Le chantier interrompu d\'un programme résidentiel à Valence (Drôme), le 10 avril 2020.
Le chantier interrompu d'un programme résidentiel à Valence (Drôme), le 10 avril 2020. (NICOLAS GUYONNET / AFP)