Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, "n'approuve pas" la fermeture des bars pour lutter contre l'épidémie de Covid-19

"Je donne mon avis, mais c'est l'État qui décide", précise le maire de Toulouse.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Moudenc au conseil municipal de Toulouse le 8 octobre 2020.  (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)

"Il y a des mesures que je n'approuve pas, c'est la fermeture totale des bars", a déclaré dimanche 11 octobre sur franceinfo le maire (LR) de Toulouse Jean-Luc Moudenc, dont la ville, comme Montpellier, va basculer à partir de mardi 13 octobre minuit en zone d'alerte maximale au coronavirus.

"Je considère que c'était un lieu de propagation extrêmement minoritaire du virus, insiste l'élu, et que c'est essentiellement la sphère privée qui est aujourd'hui le théâtre de propagation, et que c'est la responsabilité individuelle, l'attitude de chacun, qui compte davantage que de brimer une économie qui est déjà mal en point", a estimé le maire. Jean-Luc Moudenc dit "ne pas avoir le choix" pour la mise en place des mesures, qui seront détaillées ce lundi."La situation s'est dégradée et nous sommes dans cette situation où on n'a pas pu l'éviter", a par ailleurs regretté le maire de Toulouse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.