Le Festival Delta à Marseille obligé de s'adapter après le maintien de la jauge de 5000 personnes jusqu'à l'automne

Le festival est reporté en 2021 mais les organisateurs ont prévu un lot de consolation, avec un événement maintenu en septembre, plus modeste.

Article rédigé par
Mathilde Vinceneux - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Delta Festival sur la plages du Prado à Marseille, le 7 juillet 2019. (TOMASELLI ANTOINE / MAXPPP)

La prolongation jusqu'au 30 octobre de l'interdiction des évènements de plus de 5 000 personnes, annoncée mardi 11 août par le Premier ministre, sonne comme un coup d'arrêt pour les festivals qui avaient déjà reporté leurs évènements à la rentrée. C'est le cas du Delta Festival, prévu fin septembre à Marseille. Près de 80 000 personnes étaient attendues sur les plages du Prado pour profiter de concerts de musique techno, électro ou rap.

Alpha Festival en 2020, Delta Festival en 2021

Le Delta Festival devait réunir 20 000 personnes par jour, reparties entre trois scènes et accueillir 150 artistes du 25 au 27 septembre 2020. Il faudra finalement attendre l'an prochain pour vivre un tel évènement ou se contenter d'un modèle réduit en septembre. Le président du festival, Olivier Ledot,  laisse deux choix aux festivaliers : "Le premier, celui de conserver leur place pour l'année prochaine ou celui de directement transférer leur place sur ce nouveau format qu'on a appelé l''Alpha Festival'."

Ce format réduit, qui n'accueillera que 5 000 festivaliers par jour, ne permettra pas d'être rentable. Le festival va encaisser une perte de 300 à 400 000 euros, soit environ 10% de son budget annuel. Mais il fallait s'adapter, concède Olivier Ledot : "Il y a un enjeu économique extrêmement fort et il y a beaucoup de personnes, notamment des indépendants, qui sont extrêmement soutenues et qui peuvent se retrouver sur le carreau si l'évènement n'a pas lieu. Et aussi, on veut garantir à la jeunesse de France un point de rencontre, même si c'est seulement pour 5 000 d'entre eux par jour."

Un bar à gel hydroalcoolique

5 000 personnes et des conditions sanitaires strictes. "On a des bars normalement dans un festival, là on aura un bar à gel hydroalcoolique, expose le directeur de l'événement. Il y a des sens de circulation qui sont importants pour éviter que les personnes se croisent trop en changeant de scène, puisque même avec 5 000 personnes, on va maintenir deux scènes sur les trois. Mais en tout cas, nous, on a déjà envisagé le port du masque obligatoire dans l'enceinte du festival."

Face à la foule probablement masquée, beaucoup d’artistes répondront présents. "On va avoir une programmation qui est quand même à 80% maintenue, grâce à l'effort de jouer le jeu de la renégociation des cachets qui a été importante de la part des artistes", explique Olivier Ledot. Des efforts qui ont permis de conserver des têtes d'affiche, comme le rappeur Roméo Elvis ou le DJ Bob Sinclar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.