Cet article date de plus d'un an.

"Le Covid-19 n'a pas disparu" et reste responsable d'un millier de morts chaque semaine en Europe, prévient l'OMS

Ce chiffre est toutefois "sous-estimé en raison de la baisse du nombre de pays qui signalent régulièrement les décès dus au Covid-19", a nuancé le bureau européen de l'Organisation mondiale de la santé.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une enfant reçoit une dose de vaccin contre le Covid-19, dans le Val-de-Marne, le 26 février 2023. (MORCILLO / BSIP / AFP)

"Même s'il ne s'agit plus d'une urgence de santé publique mondiale, le Covid-19 n'a pas disparu." Cette maladie infectieuse demeure responsable "près de 1 000 nouveaux décès" chaque semaine en Europe, a mis en garde Hans Kluge, le directeur du bureau européen de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), mardi 27 juin. Ce chiffre est toutefois "sous-estimé en raison de la baisse du nombre de pays qui signalent régulièrement les décès dus au Covid-19 à l'OMS", a-t-il nuancé.

L'OMS a déclaré le 5 mai que la pandémie de Covid-19 ne constituait plus une urgence sanitaire mondiale. Hans Kluge a cependant pressé les autorités d'assurer une couverture vaccinale d'au moins 70% de la population vulnérable. Selon le responsable onusien, c'est "une maladie complexe que nous connaissons encore très mal" bien qu'un Européen sur 30 ait souffert d'un Covid long lors des trois dernières années.

>> Covid long : après trois ans de pandémie, la recherche n'a pas percé tous les mystères de ces symptômes prolongés

"Nous devons continuer à nous pencher sur les séquelles à long terme du Covid, telles que le Covid long (...) Celles-ci continuent d'avoir un impact profond sur la santé dans le monde entier et ne peuvent être laissées de côté", a martelé la responsable des situations d'urgence, Catherine Smallwood.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.