Le brief éco, France info

Le brief éco. Une majorité de PME françaises pensent pouvoir surmonter la crise, selon le baromètre BPI France révélé par franceinfo

Avec la crise du coronavirus, les investissements sont à l'arrêt et les chiffres d'affaires en très net recul, mais les PME et TPE écartent pour la plupart l'hypothèse d'une liquidation.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le bureau d\'un expert-comptable. Photo d\'illustration.
Le bureau d'un expert-comptable. Photo d'illustration. (CLAIR JOSSELIN / MAXPPP)

Avec la crise du coronavirus, les trésoreries des PME ont fondu comme neige au soleil, mais les dirigeants de PME-PMI font le dos rond en attendant que l’orage passe. C’est qui ressort du dernier baromètre de la banque publique d’investissement Bpifrance. C’est un baromètre traditionnel pour Bpifrance réalisé par l’institut de conjoncture Rexecode. Une enquête d’autant plus précieuse qu'elle concerne les trois derniers mois, avec des patrons interrogés fin avril, donc en pleine crise.

Ce baromètre réalisée auprès des patrons de PME et TPE (très petites entreprises) confirme une nette détérioration de leurs trésoreries. Plus de 90% des dirigeants interrogés soulignent le recul de leur activité et, dans ce total, 40% estiment que la crise amputera leur chiffre d’affaires jusqu’à une baisse d’un tiers pour sur l’ensemble de 2020.

Les perspectives ne sont pas meilleures pour les prochains mois. Le point le plus fort est que la crise actuelle impacte fortement l’investissement. Or, l’investissement, c’est la vie de l’entreprise et de l’emploi à moyen et long terme. Et, là non plus, pas de surprise : sur 80% des PME qui avaient des projets d’investissements avant la crise, 30% comptent les maintenir, le quart a déjà décidé d’annuler tous les projets.

Seules 7% des entreprises jugent leurs difficultés insurmontables

Quelques éléments laissent cependant un petit peu d’espoir. Les mesures d’urgence mises en place par le gouvernement dès le début de la crise ont permis à plein de PME de garder la tête hors de l’eau. Ayant, de fait, conservé une certaine résistance, seules 7% des entreprises interrogées jugent leurs difficultés de trésorerie insurmontables dans le contexte actuel. On aurait pu imaginer un plus grand nombre de défaitistes. Encore plus encourageant : moins de 1% des dirigeants envisagent une liquidation de leur société. Voilà donc un petit coin de ciel bleu dans une situation qui reste très très compliquée.

Rappelons simplement le chiffre donné par le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau : en deux mois de confinement, l’économie française a perdu six points de PIB (produit intérieur brut, la richesse produite par le pays sur l'année). Notre PIB s'élève aujourd’hui à 2 500 milliards d’euros : 6% de cette somme représentent 150 milliards d’euros partis en fumée depuis mars. C’est la traduction concrète des résultats de ce dernier baromètre Bpifrance/Rexecode.

Le bureau d\'un expert-comptable. Photo d\'illustration.
Le bureau d'un expert-comptable. Photo d'illustration. (CLAIR JOSSELIN / MAXPPP)