Brésil : plus de 2 millions de personnes ont été contaminées depuis le début de l'épidémie de coronavirus

Si aucune décélération n'est enregistrée, le pays devrait franchir le cap des 80 000 morts dans les prochains jours.

Une opération de désinfection dans la banlieue de Leme (Brésil), le 7 décembre 2020.
Une opération de désinfection dans la banlieue de Leme (Brésil), le 7 décembre 2020. (FERNANDO SOUZA / AGIF / AFP)

Depuis le début de l'épidémie, le Brésil a recensé plus de deux millions de contaminations au nouveau coronavirus. C'est le deuxième bilan le plus élevé dans le monde derrière les Etats-Unis. Le plus grand pays latino-américain a enregistré 45 403 nouveaux cas dans les dernières vingt-quatre heures, ce qui porte le total à 2 012 151 cas confirmés de Covid-19, a annoncé le ministère de la Santé jeudi 17 juillet.

Ces chiffres sont toutefois considérés comme largement inférieurs à la réalité par la communauté scientifique, en raison de l'insuffisance de tests. "Deux millions [de contaminations] c'est un chiffre symbolique, parce que nous n'avons pas de tests de masse", a déclaré Jean Gorinchteyn, infectiologue à l'Institut Emilio Ribas et à l'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo. "Mais le chiffre réel est probablement quatre ou cinq fois plus élevé."

Plus de quatre mois après le premier décès dû au Covid-19, le Brésil a encore enregistré en une journée 1 322 morts – ce qui porte le total à 76 688 décès. Si aucune décélération n'intervient, ce pays de 212 millions d'habitants devrait ainsi franchir le cap des 80 000 morts dans les prochains jours. Le Brésil déplore 365 morts par million d'habitants, un chiffre inférieur à la majorité des pays ébranlés par la crise sanitaire, mais qui cache de très grandes disparités régionales.