Le billet vert, France info

Le billet sciences. Déconfinement et mobilité : repenser nos déplacements

Le déconfinement nous oblige à repenser nos moyens de transports et au-delà de cette crise, il faudra changer nos habitudes. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le rétrofit électrique consiste à convertir un véhicule deux ou trois roues à essence en véhicule électrique rechargeable sur une simple prise de courant.
Le rétrofit électrique consiste à convertir un véhicule deux ou trois roues à essence en véhicule électrique rechargeable sur une simple prise de courant. (NOIL MOTORS)

Que ce soit en bus en métro, en train ou en avion, il y a non seulement des mesures à mettre en oeuvre pour modifier nos habitudes et nos moyens de transport, mais il faudrait que ces mesures puissent être respectées, comme par exemple, limiter le nombre de passagers à bord, mais aussi convaincre les usagers que le risque d’être contaminé est mineur, et ça ne va pas être facile, d’autant que le recours à des transports individuels comme la voiture s’avère une impasse économique et environnementale.

Cette crise nous fait prendre conscience qu’il faut repenser la mobilité, parce que, passé la crise, le transport public restera le mode principal et la colonne vertébrale de la mobilité en ville, et de sa périphérie. On ne saura pas faire autrement pour transporter des millions de passagers chaque jour.

Mohamed Mezghani, président de l'union internationale des transports publics

Une femme fait du vélo pendant le confinement, le 30 avril 2020, à Paris.
Une femme fait du vélo pendant le confinement, le 30 avril 2020, à Paris. (MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO / AFP)

Donc le compromis entre le transport collectif et individuel reste à trouver, il ne s’agit pas de concurrence mais de complémentarité. Cette pandémie pourrait bien accélérer la pratique du vélo qui, au quotidien, est utilisé par 4%  seulement de la population française, contre 35% dans les pays du Nord.  

Des solutions qui existent  

Malgré tout, il y aura la pratique du co-voiturage pour lequel il faudra trouver des solutions sanitaires. Certains VTC commencent à s’adapter, comme la société Caocao, qui propose des véhicules au look de taxi anglais avec des mesures sanitaires et sociales intéressantes. Veruschka Becquart, directrice du marketing précise : 

Il y a une cloison de séparation en PVC d’origine, qui permet de protéger nos passagers et nos chauffeurs qui, en plus, sont tous équipés de masques. Du gel est à la disposition des clients, et le véhicule est nettoyé entre chaque course. De plus, il y a un accès pour les personnes à mobilité réduite par une rampe d’accès amovible et un marchepied.

Veruschka Becquart, directrice du marketing de la société Caocao

Les deux-roues motorisés sont très prisés pour éviter les bouchons, mais la plupart d’entre eux sont polluants et bruyants. Quant aux scooters électriques, ils ont peu d’autonomie, c’est pourquoi la société Zeway propose des scooters électriques personnels à batteries détachables, que vous pouvez charger chez vous ou échanger dans des points relais, c’est malin ! 

Un scooter électrique à batterie rechargeable.
Un scooter électrique à batterie rechargeable. (ZEWAY)

Quant aux gros scooters performants électriques, les prix sont exorbitants, c’est pourquoi, la startup Noil Motors propose d’électrifier votre scooter thermique à prix réduit. Que ce soit les transports publics ou individuels, ce Covid-19 aura au moins le mérite d’accélérer les innovations plus respectueuses de la santé, et de l’environnement. Encore faut-il les soutenir !

Le rétrofit électrique consiste à convertir un véhicule deux ou trois roues à essence en véhicule électrique rechargeable sur une simple prise de courant.
Le rétrofit électrique consiste à convertir un véhicule deux ou trois roues à essence en véhicule électrique rechargeable sur une simple prise de courant. (NOIL MOTORS)