La filière textile française mobilise 320 entreprises pour fabriquer 600 000 masques par jour

Guillaume Gibault, président fondateur du Slip français, coordonne l'action de ces centaines d'entreprises. Il était l'invité de franceinfo, mardi 31 mars. 

320 entreprises françaises de l\'industrie textile se mobilisent pour fabriquer des masques. 
320 entreprises françaises de l'industrie textile se mobilisent pour fabriquer des masques.  (AURÉLIE LAGAIN / FRANCE-BLEU BREIZH IZEL)

Face à la pénurie de masques chirurgicaux, des industriels se mobilisent et adaptent leur production pour fournir les professions non-hospitalières. La filière textile française mobilise 320 entreprises afin de fabriquer 600 000 masques en tissu par jour pour les salariés d'entreprises, annonce mardi 31 mars Guillaume Gibault, président fondateur du Slip français, invité de franceinfo. Il coordonne l’action de ces 320 entreprises.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

Le ministère de l'Économie a demandé à ces entreprises "en urgence de transformer tous les ateliers, au plus vite, pour fabriquer ces masques". Guillaume Gibault souligne "l'agilité" et "l'élan collectif complètement dingue" de ces milliers de salariés mobilisés "qui viennent se remettre derrière les machines" tout en faisant "très attention aux distances de sécurité".

L'objectif est de produire 600 000 masques par jour. "Et on a en face de nous une demande de neuf millions de masques". "Les premières entreprises ont commencé la production dès la semaine dernière", précise le patron du Slip français.

Des masques pour les secteurs encore en activité

Ces masques sont destinés aux entreprises de la distribution, de l'agroalimentaire, à celles de la gestion de l'eau ou des déchets, "autant de secteurs essentiels pour faire tourner l'économie", complète Guillaume Gibault.

Les entreprises françaises vont fabriquer deux types de masques : "Il y a ceux pour les gens qui accueillent du public. Ce sont des masques très filtrants. La deuxième catégorie, ce sont des masques qui filtrent un peu moins, mais qui vous empêchent de transmettre le virus si vous l'avez."