"L'épidémie de Covid-19 est une épidémie ordinaire" : pourquoi les chiffres donnent tort au message d'un médecin placardé dans son cabinet

Un médecin du Jura a plaqué sur le mur de son cabinet une affiche contestant l'idée d'une surmortalité liée au coronavirus au mois de mars. Les chiffres lui donnent tort.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un médecin du centre de consultation Covid-19 à Brive, le 14 avril 2020. Photo d'illustration. (ST?PHANIE PARA / MAXPPP)

Une publication postée sur Facebook et partagée plusieurs dizaines de milliers de fois montre une photo qui aurait été prise dans un cabinet médical. On y voit une affiche plaquée sur un mur avec ce message : "Chers patients, ne vous angoissez plus ; l'épidémie de Covid-19 est une EPIDEMIE ORDINAIRE. Il n'y aura statistiquement pas davantage de décès en mars 2020, qu'en mars 2019 ou mars 2018." Ce message a bel et bien été affiché par un médecin, mais son contenu est faux.

Un cabinet médical du Jura

Au delà d'internet, on retrouve bien la trace de cette affiche dans un article du journal régional Le Progrès daté du 18 avril 2020. L'article, intitulé "Jura : un médecin conteste le confinement généralisé", explique qu'un médecin de Conliège a bel et bien placardé cette affiche dans son cabinet. Les journalistes du Progrès racontent avoir rencontré le praticien en question qui leur a confirmé "avoir affiché cette note".

Photo postée sur Facebook de l'affiche d'un médecin du Jura dans son cabinet.  (CAPTURE D'ECRAN)

Plus de morts en mars 2020 qu'en 2019 et 2018

Les chiffres de l'Insee montrent qu'il y a eu 2 034 décès par jour en moyenne sur le seul mois de mars 2020, contre 1 730 en moyenne en 2019 et 1 948 en 2018. Le mois de mars 2020 affiche donc bel et bien une surmortalité par rapport aux années précédentes, contrairement aux prédictions de ce médecin jurassien. Les statistiques de l'Insee montrent d'ailleurs que le nombre de morts en France explose à partir de la mi-mars. A la fin du mois, pour la seule journée du 31 mars, on recense 2 754 morts en 2020, 1 619 en 2019 et 1 766 en 2018.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.