Jean-Michel Blanquer : un séjour à Ibiza dénoncé par toute l’opposition politique et la communauté éducative

Publié
Jean-Michel Blanquer : un séjour à Ibiza dénoncé par toute l’opposition politique et la communauté éducative
France 2
Article rédigé par
F. Griffond, V. Gaglione, F. Mazou, P. Miette - France 2
France Télévisions

 À 48 heures de la nouvelle grève des enseignants, on apprend que le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, était à Ibiza, en vacances, quand il a dévoilé le nouveau protocole sanitaire dans les écoles, la veille de la rentrée. Rien d’illégal, mais les syndicats sont furieux et la gauche réclament sa démission.   

La destination fait polémique. C’est depuis Ibiza et ses plages de sable, que Jean-Michel Blanquer a préparé le nouveau protocole de la rentrée de janvier, annoncé dans un article payant du Parisien, à quelques heures seulement de la reprise des cours. De quoi indigner certains parents d’élèves. Toute l’opposition dénonce ce séjour, de l’extrême-droite à l’extrême gauche. Chez les Verts, Yannick Jadot appelle à la démission du ministre.   

"Désinvolture et mépris"

Le gouvernement indique que le ministre travaillait en visioconférence depuis Ibiza, et qu’il a respecté la règle imposant aux ministres de se trouver à deux heures de Paris. Du côté des enseignants, cet épisode passe très mal, les syndicats dénoncent "une désinvolture et un mépris pour l’ensemble de la communauté éducative" et maintiennent leur appel à une journée de mobilisation, jeudi 20 janvier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.