Italie : l'armée déployée pour contrôler un foyer d'infection au Covid

Près de Naples (Italie), des heurts ont opposé des ouvriers agricoles majoritairement bulgares, qui refusaient la mise en quarantaine, aux forces de l'ordre débordées.

France 2

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d'alarme à cause de la recrudescence des cas de contaminations au Covid-19 en Europe. En Italie, près de Naples, l'armée a été déployée afin de rétablir l'ordre dans une zone rouge. De sérieux débordements ont eu lieu dans la ville de Mondragone après que les habitants d'un quartier bouclé sont descendus vers le centre-ville jeudi 25 juin. Il s'agissait d'ouvriers agricoles, pour majorité bulgares, qui refusaient d'être mis en quarantaine au lendemain d'une vaste campagne de dépistage parmi cette population, qui avait révélé 50 contaminations au Covid.

Plusieurs contaminés ont disparu

"Une bonne moitié des Italiens à déjà le Covid, mais il y en a une bonne partie travaille quand même. Moi, j'ai besoin de nourrir ma fille", criait ainsi une manifestante. Les affrontements ont eu lieu une bonne partie de l'après-midi, et des voitures immatriculées en Bulgarie ont été saccagées. La police a alors eu plus de mal à contrôler la situation. Dans la confusion, plusieurs personnes contaminées ont disparu. Pour éviter un foyer de contamination incontrôlable, les autorités ont décidé de tester tous les riverains. Les résultats seront connus dans la journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Près de Naples (Italie), des heurts ont opposé des ouvriers agricoles majoritairement bulgares, qui refusaient la mise en quarantaine, aux forces de l\'ordre débordées.
Près de Naples (Italie), des heurts ont opposé des ouvriers agricoles majoritairement bulgares, qui refusaient la mise en quarantaine, aux forces de l'ordre débordées. (France 2)