Italie : des tests antigéniques pour désengorger les centres médicaux

Conçus pour détecter des traces de coronavirus, les tests antigéniques, plus simples et plus rapides, doivent permettre de désengorger les structures dans lesquelles sont actuellement réalisés les tests PCR. Le système est déjà pratiqué en Italie.

FRANCE 2

Dans les principaux aéroports et gares maritimes d'Italie, un test antigénique est proposé aux voyageurs en provenance d'autres pays. Les prélèvements sont réalisés dans la gorge et les narines. Les résultats sont connus en 30 minutes environ, sans passer par un laboratoire extérieur. À la différence des tests classiques, des traces de la protéine du coronavirus sont recherchées. Si le test repère ces antigènes, l'examen de la personne devra être plus poussé. "La personne devra obligatoirement passer un test de confirmation dans un laboratoire", rappelle le professeur Pino Liberti, infectiologue, directeur de l'urgence Covid, dans l'édition du 13 Heures du mercredi 14 octobre.

L'Italie a commandé cinq millions de tests rapides

Dans un cas sur cinq environ, une personne suspectée d'être positive est en fait négative. Néanmoins, le gouvernement italien a commandé cinq millions de ces tests rapides pour désengorger les laboratoires. Chaque jour, 120 000 tests sont pratiqués en Italie, toutes méthodes confondues. Mais, pour répondre à la demande, il en faudrait environ trois fois plus, d'où la volonté de généraliser les tests antigéniques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voyageurs passent un test de dépistage du Covid-19 à leur arrivée à l\'aéroport de Turin (Italie), le 17 août 2020.
Des voyageurs passent un test de dépistage du Covid-19 à leur arrivée à l'aéroport de Turin (Italie), le 17 août 2020. (MAURO UJETTO / NURPHOTO / AFP)