Inquiétude autour de la sécurité dans les transports

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
ITV Gazeau
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les transports en commun vont reprendre progressivement lundi 11 mai, la situation inquiète encore. Bruno Gazeau, le président de la Fédération nationale des Associations d'Usagers de Transports, est l'invité du 23 heures.

Des rames bondées, transports surchargés… une crainte pour les Français et les associations ? "Nous n'avons pas d'objections aux dispositions qui sont prises, mais nous restons perplexes et inquiets sur la mise en œuvre opérationnelle de ces dispositions. Il faut contrôler la fréquentation des rames à une station, donc le contrôle est assez compliqué. Dans les trains en Île-de-France, des coupons sont utilisés, or il se prend sur Internet et 30 % des gens ne disposent pas d'Internet. Ils risquent donc d'être interdits de train… on attend de voir comment ça va se passer", souligne Bruno Gazeau.

Faire preuve de civisme et discipline

Les usagers vont-ils prendre leurs responsabilités ? "C'est un pari assez risqué, il faut passer par ce chemin de crête et la réussite ne peut être que collective (…) il faut que les usagers fassent preuve de civisme, de discipline collective. Je pense qu'ils vont le faire. Tout le monde est conscient de la difficulté qui va avoir lieu dans les transports". Une promesse de non-augmentation de prix peut-elle être tenue ? "Ce serait très mal venu que cette promesse ne soit pas tenue, et surtout d'augmenter les tarifs alors que l'offre de service ne correspond pas à d'habitude et à ce que souhaitent les usagers", martèle Bruno Gazeau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.