Infographies Réanimation, taux d'incidence... Les chiffres du Covid-19 en Ile-de-France s'envolent

Non concernée par les "mesures de freinage" prises dans d'autres régions ces derniers jours, l'Ile-de-France voit sa situation épidémique se dégrader nettement. Voici les derniers chiffres disponibles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un malade du Covid-19 est évacué en avion vers Bordeaux (Gironde), le 14 mars 2021 à Orly (Val-de-Marne). (JACQUES WITT / AFP)

Les courbes s'envolent. Alors que les critiques contre la décision du gouvernement de ne pas prendre de mesures supplémentaires dans la région se multiplient, l'Ile-de-France voit l'épidémie de Covid-19 accélérer sur son territoire, selon les chiffres disponibles lundi 15 mars. La présidente (Libres!) de l'Ile-de-France, Valérie Pécresse, a estimé sur France 2 que sa région était "en sursis" à cause d'une "troisième vague très violente".

>> Retrouvez toutes les infos sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Franceinfo vous propose les derniers chiffres sur la situation dans la région

Un taux d'incidence supérieur à 400 dans la moitié des départements

Pour justifier l'absence de mesures supplémentaires en Ile-de-France, Jean Castex a notamment évoqué, dimanche 14 mars lors de son interview sur Twitch, la barre des 400 cas positifs pour 100 000 habitants. "Nous avons démarré [les mesures de reconfinement les week-ends] dans ces départements alors que le taux d'incidence était à 400 pour 100 000 habitants, a justifié le Premier ministre. En Ile-de-France, nous n'en sommes pas loin, mais nous sommes en dessous." Ce seuil est même nettement dépassé dans quatre départements sur huit : la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, le Val-d'Oise et le Val-de-Marne. Les chiffres ci-dessous courent jusqu'au 11 mars, dernière date disponible.

Une région plus touchée que les autres

Cette évolution de la situation installe solidement les départements franciliens dans les dix départements français où le virus circule le plus activement. Six territoires de la région figurent dans cette liste.

Un pic de patients en réanimation similaire à l'automne 2020

Sans surprise, cette situation épidémique rejaillit sur la situation hospitalière. Avec 1 134 patients en soins intensifs au 14 mars, les hôpitaux de la région ont retrouvé le pic atteint au cœur du deuxième confinement en novembre 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.