INFOGRAPHIES. Coronavirus : le nombre de nouvelles hospitalisations continue de grimper, le point par département

De nouvelles données publiées depuis mardi par Santé publique France concernant les hospitalisations et réanimations permettent de suivre l'intensité de l'épidémie selon les départements. Elles montrent qu'un retour à la normale est encore loin. 

Voilà plus de trois semaines que la France est confinée, et la situation dans les hôpitaux ne s'apaise toujours pas. Depuis mardi 7 avril, Santé publique France publie une nouvelle donnée très intéressante pour suivre l'intensité de l'épidémie de Covid-19 : le nombre de personnes nouvellement hospitalisées chaque jour, ainsi que le nombre d'admissions en réanimation, pour chaque département.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct

L'analyse de ces données au niveau national a pu laisser penser qu'un pic avait été atteint le 1er avril, jour où plus de 4 000 hospitalisations ont été recensées, un chiffre divisé par deux quatre jours plus tard. Mais les dernières statistiques livrées lundi et mardi ont mis en évidence une nouvelle hausse du nombre d'hospitalisations.

Quand bien même un pic pouvait être observé au niveau national, cela resterait à relativiser, selon certains experts, qui notent que les situations ne sont pas les mêmes partout sur le territoire. "C'est impossible de parler d'un pic épidémique national. La situation du Grand Est et de l'Ile-de-France n'a rien à voir avec celle de régions encore peu touchées", commente Samuel Alizon, épidémiologiste au CNRS, cité par La Croix.

Dans le Grand Est, trois départements restent fortement touchés

La région du Grand Est est le foyer historique de l'épidémie, où de nombreux cas ont été recensés à Mulhouse (Haut-Rhin) en février. Depuis, la situation s'est surtout détériorée dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle. Dans ces départements, le nombre de nouvelles hospitalisations dépasse régulièrement les 100 patients par jour. Et si la situation semblait s'apaiser entre le 4 et le 6 avril, les données du début de semaine ont montré de nouvelles arrivées de patients en hospitalisation, avec entre 90 et 120 nouvelles arrivées.



L'Ile-de-France, foyer de population, particulièrement atteinte par l'épidémie

C'est dans les hôpitaux d'Ile-de-France, région peuplée de 12 millions d'habitants, que la situation est la plus tendue. Les départements de Paris et de sa petite couronne sont les quatre les plus affectés sur la France entière.

Du 19 mars au 7 avril, Paris a accueilli chaque jour en moyenne 264 nouvelles personnes en hospitalisations ; 170 pour les Hauts-de-Seine ; 160 pour le Val-de-Marne et 123 pour la Seine-Saint-Denis. Ces derniers jours, Paris semble être le seul département de la région où le nombre de nouvelles hospitalisations diminue, en se stabilisant depuis deux jours, avec 247 nouveaux patients le 7 avril, contre 423 le 31 mars.

De même, chaque jour en moyenne sur la période étudiée, 65 personnes sont admises chaque jour en réanimation à Paris, 32 dans les Hauts-de-Seine, 23 dans le Val-de-Marne et 18 en Seine-Saint-Denis.

Suivez l'évolution de l'épidémie dans votre département

Ces données montrent que la France est très inégalement touchée. Les départements de l'Ouest et du Sud-Ouest sont relativement épargnés pour le moment. De fait, dans 48 départements, soit près de la moitié du territoire français, le nombre total d'hospitalisations entre le 19 mars et le 7 avril n'a pas dépassé les 200 patients.

Quant à la supposée baisse de l'intensité de l'épidémie, elle n'est confirmée que dans une poignée de départements. Entre le 4 et le 7 avril, le nombre de personnes placées en hospitalisation n'a baissé que dans le Var (de 32 à 20 cas par jour), la Vendée, le Finistère et la Nièvre. Mais dans ces trois derniers départements, les chiffres sont tellement faibles qu'il faut observer cette baisse avec précaution. Partout ailleurs, le nombre d'hospitalisations a de nouveau augmenté ces derniers jours.

Pour consulter le rythme quotidien des nouvelles hospitalisations et admissions en réanimation dans votre département, voici une infographie regroupant les données de tous les départements français.

Pour suivre d'autres indicateurs concernant l'épidémie en France et dans le monde, vous pouvez aussi retrouver notre tableau de bord régulièrement mis à jour.