Cet article date de plus d'un an.

Infographie Coronavirus : comment entretenir les masques de protection en tissu ?

L'Académie de médecine recommande de généraliser le "masque anti-projections" dans l'espace public.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Porter un masque en tissu, comme d'autres masques "grand public" anti-projections, est recommandé par l'Académie de médecine. (BAPTISTE BOYER / FRANCEINFO)

Multicolore ou uni, à pois, à rayures, à motifs ou tout simple, il va devenir l'accessoire indispensable à votre panoplie. Réutilisable, le masque en tissu constituera en effet une des clés d'un déconfinement réussi. Le porter est déjà recommandé, comme d'autres masques "grand public" anti-projections, par l'Académie de médecine, dans un communiqué publié mercredi 22 avril. 

>> Coronavirus : retrouvez toutes les dernières informations dans notre direct

Comment entretenir ces protections qui doivent couvrir le nez et la bouche, et ne doivent pas être utilisées plus de quatre heures ? De façon générale, le masque barrière en tissu doit être lavé à chaque fois qu'il a été utilisé, sachant que cette utilisation ne doit pas dépasser une durée de quatre heures. D'où ce premier conseil, plutôt évident : il faudra s'en procurer plusieurs, pour pouvoir les faire tourner.

Dans son guide sur les masques barrières, l'Association française de normalisation (Afnor) préconise également de laver cette protection à chaque fois qu'elle est "souillée", "mouillée", ou mal positionnée sur le visage. Pour être correctement mis, le masque doit couvrir le nez et la bouche, et ne doit pas être mis en position d'attente sur le front ou autour du cou. Si l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle dans un avis du 22 avril que les fabricants sont tenus de détailler le protocole de lavage et de désinfection de leurs masques, voici quelques conseils pour un entretien optimal.

L'Afnor a émis une série de recommandations pour bien entretenir son masque en tissu. (BAPTISTE BOYER / FRANCEINFO)

Il est déconseillé d'utiliser de la javel pour nettoyer son masque. (BAPTISTE BOYER / FRANCEINFO)

Avant le lavage

Pour ceux qui possèdent une machine à laver, l'Afnor précise dans sa FAQ qu'il n'est pas nécessaire de désinfecter systématiquement le tambour avant de laver vos masques. L'organisme recommande néanmoins de "faire un lavage à vide préalable" si vous avez "malencontreusement ajouté un masque usagé avec d’autres vêtements, lors d’un lavage avec une température inférieure à 60 °C". Dans ce cas, il faut procéder, avant lavage, à un rinçage du tambour à froid avec de la javel. Ou faire tourner à vide la machine à laver à 60 °C ou 95 °C, sans essorage.

Au moment du lavage 

Il convient de laver vos masques en vous servant de votre lessive habituelle, à une température de 60 °C, pendant au moins 30 minutes, en machine ou, si c'est impossible, à la main. L'utilisation d'adoucissant n'est pas préconisée. Il vaut mieux ne pas utiliser d'autre produit que votre lessive habituelle, car tout autre produit pourrait dégrader le tissu du masque.

Par ailleurs, l'Afnor précise que l'on peut laver ses masques avec des draps ou des serviettes, afin de "garantir l'aspect mécanique du lavage".

Le séchage

L'Afnor estime qu'il faut "procéder au séchage complet du masque dans les deux heures qui suivent le lavage". Il faut donc, quand c'est possible, le passer au sèche-linge, après avoir nettoyé les filtres. Le séchage à l'air libre est plus lent, mais il peut représenter une alternative, explique-t-elle sur son site.

Peut-on aussi passer le masque au sèche-cheveux ? L'option est mentionnée dans une notice-type pour les masques en tissu mise en ligne par la Direction générale des entreprises. Mais l'Afnor ne recommande pas cette méthode, à cause de "la mauvaise maîtrise du niveau de température", qui peut conduire à endommager le tissu. Si vous choisissez cette option malgré tout, faute d'autre solution, il faut donc absolument faire attention à la température supportée par le masque.

L'ANSM recommande par ailleurs, si possible, de repasser le masque à la vapeur. Ce qui peut aider à compléter le séchage, ajoute l'Afnor. Là encore, attention à la température pour ne pas abîmer le tissu ni les élastiques.

Quelles que soient les options que vous choisissez, toutes les couches du masque doivent être complètement sèches. Ultime étape, avant de le ranger dans un emballage hermétique et propre : inspecter visuellement le masque. Si vous observez la moindre détérioration (usure, déformation, trou, etc.), il faut le jeter.

Si le lavage est impossible

Il n'est pas recommandé de passer le masque au four à micro-ondes. Le fer à repasser à vapeur ou le sèche-cheveux ne remplacent pas davantage le lavage.

Enfin, il est absolument déconseillé d'utiliser de la javel ou de l'alcool pour désinfecter un masque. Non seulement ces deux produits risquent d'altérer la qualité du masque en dégradant le tissu, mais l'eau de Javel est en outre dangereuse pour la santé (avec des risques d'irritation pour la peau ou de troubles respiratoires).

Réalisé par des médecins, le site Stop-postillons donne néanmoins ce conseil, si l'on ne peut pas désinfecter son masque tout de suite : "le garder dans une boîte hermétique (par exemple une boîte en plastique désinfectée avec de l'eau de Javel)", puis "attendre une semaine".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.