Info franceinfo Variante du coronavirus au Royaume-Uni : la France va instaurer l'obligation d'un test pour ses ressortissants qui veulent revenir

Jean Castex annonce ce mardi soir une "reprise limitée des flux de personnes du Royaume-Uni vers la France sous condition sanitaire de tests négatifs". Des mesures qui concernent, entre autres, les Français et les ressortissants de l'Espace européen.

Article rédigé par
Jean-Jérôme Bertolus - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le terminal des Eurostar à la gare du Nord, à Paris, le 21 décembre 2020 (illustration) (AURELIEN MORISSARD / XINHUA)

Le Premier ministre Jean Castex annonce ce mardi 22 décembre une "reprise limitée des flux de personnes du Royaume-Uni vers la France sous condition sanitaire de tests négatifs, sensibles au variant" du coronavirus.

Dans un communiqué, le chef du gouvernement précise qu'à compter du 22 décembre minuit, "seules seront autorisées à se déplacer en France ou à y transiter depuis le Royaume-Uni, les Français et les ressortissants de l’Espace européen, les ressortissants britanniques ou de pays tiers qui résident habituellement en France, dans l’Union européenne ou dans l’Espace européen, ou qui doivent effectuer des déplacements indispensables".

Pour ces personnes, les déplacements seront systématiquement soumis à l’obligation de disposer, avant le départ, du résultat d’un test négatif de moins de 72 heures. "Quelle que soit leur nationalité, tous les voyageurs seront donc soumis à l’obligation de présenter à la compagnie aérienne, maritime ou ferroviaire, un document de laboratoire d’analyse comportant le résultat négatif d’un test au Sars-CoV-2. Les services chargés du contrôle aux frontières pourront aussi le vérifier", précise le communiqué.

Ce dispositif s’appliquera jusqu’au 6 janvier au moins, sous réserve qu'un ré-examen bilatéral ou européen intervienne avant.

Les déplacements de personnes suspendus depuis dimanche soir

Ces nouvelles mesures visent à limiter la propagation de la nouvelle variante du coronavirus détectée au Royaume-UniElles font suite à la suspension dimanche, par le gouvernement, des déplacements de personnes, y compris ceux liés aux transports de marchandises, en provenance de la Grande-Bretagne. Cette suspension était en vigueur pour une durée de 48 heures à partir de dimanche soir.

Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson se sont entretenus lundi soir au sujet de la nouvelle variante du SARS-CoV-2 et des conséquences sur les déplacements entre les deux pays, avait appris franceinfo plus tôt dans la matinée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.