Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Coronavirus : face à la flambée de contaminations, l'Inde craint de s'être déconfinée trop tôt

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Inde : le pays s’est-il déconfiné trop tôt ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les restrictions de déplacement ont été en partie levées pour éviter une catastrophe économique, mais le nombre de cas continue d'augmenter.

"Arrêter le confinement, c'est un problème. Le prolonger, c'est aussi un problème. Que devons-nous faire ?" Le désarroi de ce passant rencontré par France 2 à Bombay, jeudi 18 juin, est celui de tout un pays. Depuis le début du mois, l'Inde lève progressivement le confinement décidé en mars. Mais cette décision est guidée par un objectif économique, pas par un recul du Covid-19 : au contraire, les contaminations explosent, et les hôpitaux saturent.

Sur les réseaux, des images éprouvantes montrent des malades et des cadavres à même le sol dans des hôpitaux. Mercredi, le bilan s'est alourdi de 2 000 morts en une journée, sous l'effet d'une révision de certains chiffres, portant le total officiel à près de 12 000 décès.

Mais surtout, les experts affirment que le pic de l'épidémie de coronavirus n'a pas encore été atteint, et elle progresse au rythme d'environ 11 000 nouveaux cas confirmés par jour, sans compter les personnes non-testées. Les autorités de la capitale New Delhi disent s'attendre à plus d'un demi-million de malades du virus d'ici la fin juillet dans la mégapole de 20 millions d'habitants, soit une multiplication par près de 20 en moins de deux mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.