Impôts : vous pouvez déclarer vos revenus à partir d'aujourd'hui

Les contribuables qui effectuent leur déclaration sur papier pourront la déposer jusqu'au 12 juin, soit un mois de plus qu'initialement prévu.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les contribuables ont jusqu'au 12 juin 2020 pour remplir leur déclaration papier.  (ALLILI MOURAD / SIPA)

L'épidémie de coronavirus l'a retardée, mais elle a fini par arriver : la déclaration de revenus est disponible en ligne, lundi 20 avril. Confinement oblige, la date d'ouverture de cette démarche, initialement prévue le 9 avril, a été repoussée, comme l'avait annoncé le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin. C'est aussi aujourd'hui que commence l'envoi des formulaires papier pour les Français qui n'utilisent pas internet.

Les délais pour remplir et valider la déclaration ont eux aussi été étendus d’une dizaine de jours. La date limite est désormais fixée au 4 juin à minuit pour les contribuables des départements numérotés 1 à 19, au 8 juin pour ceux des départements 20 à 54 et au 11 juin pour ceux des départements restants. Pour la déclaration papier, le délai, qui est d'ordinaire plus court, a été davantage repoussé, au 12 juin.

Un nouveau système de déclaration automatique

Mais une partie des usagers du site des impôts de la Direction générale des finances publiques pourraient ne pas avoir à faire cette démarche en 2020 grâce au nouveau système de déclaration automatique. Comme le rappelle La Croix, les contribuables qui n'ont rien à changer à leur déclaration préremplie n'ont plus cette année l'obligation de la valider, à condition de bien tout vérifier. Ce principe du "qui ne dit mot consent" devrait concerner environ 12 millions de contribuables, soit un tiers des foyers fiscaux, selon les estimations de Bercy citées par le quotidien. 

Du côté des entreprises, Gérald Darmanin avait annoncé que les contrôles fiscaux en cours seraient suspendus et qu'il n'y en aurait pas de nouveaux pendant cette période de confinement dans les secteurs "à l'arrêt" comme la restauration.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.