Immunité collective : la stratégie suédoise contre le Covid-19 en échec ?

En Europe, la Suède est observée avec beaucoup d'attention par ses voisins, car elle a fait un choix différent face à l'épidémie. Le pays n'a pas confiné ses habitants et elle accuse une mortalité record parmi les pays nordiques.

France 2

Derrière ces images d'une population qui continue de vivre comme si de rien n'était, la réalité statistique du modèle suédois. Le pays recense 399 décès par million d'habitants à cause du coronavirus. C'est en moyenne neuf fois plus que son voisin norvégien qui a imposé le confinement, tout comme la Finlande ou le Danemark (97 décès par million d'habitants). Des chiffres qui contraignent les autorités sanitaires suédoises à infléchir leur discours.

4 000 décès du Covid-19

"Nous avons maintenant plus de 4 000 personnes qui sont mortes à cause du Covid-19. Nous travaillons très dur pour rectifier les choses qui n'ont pas fonctionné si bien que cela", assure Andres Tegnell, épidémiologiste de l'Agence publique de santé suédoise. En Suède, près de la moitié des victimes du virus sont décédées dans des maisons de retraite. Selon un expert, cela signifie que le pays a sacrifié une partie de la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue aérienne de l\'université de Lund, en Suède, le 2 septembre 2018.
Une vue aérienne de l'université de Lund, en Suède, le 2 septembre 2018. (TAMBOLY / CULTURA CREATIVE / AFP)