Ils sont sénateurs ou députés et reprennent du service dans les hôpitaux

Des milliers de volontaires sont venus renfoncer les hôpitaux. A l'Assemblée nationale et au Sénat, des médecins de formation ont repris de l'activité pour venir aider.

15 ans qu'il n'était pas revenu exercer à l’hôpital. Le sénateur Bernard Jomier est revenu là où il a commencé. Jeudi 26 mars, il a repris du service aux urgences pour venir en aide à ses collègues qui luttent contre l'épidémie de Covid-19. Ce médecin généraliste qui exerce toujours en cabinet n'a pas hésité à venir prêter main-forte. "Les soignants ont besoin d’être aidés pour éviter l'épuisement. Les personnels hospitaliers sont sous tension depuis trop longtemps et on n'est pas encore au pic de l'épidémie", explique le sénateur.

"Porter le message à ceux qui ont le pouvoir"

En Seine-et-Marne, les urgences de Melun sont déjà en saturation. Alors l'arrivée d'un médecin supplémentaire est une bonne nouvelle, mais le personnel entend aussi interpeller l'élu de la République. "Il faut que quelqu'un qui voit comment ça se passe de l'intérieur puisse porter le message à ceux qui ont le pouvoir, c'est important pour que ça change", précise une interne de l'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'assemblée nationale à Paris, le 20 février 2019 (photo d\'illustration).
L'assemblée nationale à Paris, le 20 février 2019 (photo d'illustration). (PHILIPPE LOPEZ / AFP)