Ile-de-France : à partir du 2 juin, l'offre de transports en commun sera "presque équivalente" à celle d'avant le confinement

Dans le métro, l'ensemble des lignes fonctionneront avec une fréquence de 90% en moyenne. L'attestation de déplacement aux heures de pointe et le port du masque restent obligatoires.

Une rame de métro à Paris, le 11 mai 2020, lors de l\'épidémie de Covid-19.
Une rame de métro à Paris, le 11 mai 2020, lors de l'épidémie de Covid-19. (YANN CASTANIER / HANS LUCAS / AFP)

Le déconfinement se poursuit. Les transports en commun en Ile-de-France retrouvent, à partir de mardi 2 juin, un "niveau d'offre presque équivalent" à celui d'avant le confinement mi-mars, ont annoncé les opérateurs dans un communiqué commun publié lundi. Dans le métro, l'ensemble des lignes fonctionneront avec une fréquence de 90% en moyenne (100% sur les lignes 1, 13 et 14) et sur la plage horaire normale, soit entre 5h30 et 1h15. Cinq stations sur la soixantaine fermées depuis fin mars vont rouvrir : Victor Hugo (ligne 2), Jacques Bonsergent (ligne 5), Filles du Calvaire et Porte de Charenton (ligne 8), Charles Michel (ligne 10).

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement dans notre direct

Les lignes de tramway fonctionneront à 100%, moins sur les T4 et T11, du ressort de la SNCF. Les bus RATP circuleront avec une fréquence de 80% de la normale tandis que tous ceux du réseau Optile, en petite et grande couronne parisienne, rouleront normalement. Le service sera assuré à 100% sur les lignes A et B du RER de 5h à 1h15, sauf sur la partie Nord de la ligne B. Les RER C, D, E ainsi que l'ensemble des trains de banlieue rouleront jusqu'à 22 heures, avec près de neuf trains sur dix aux heures de pointe. En dehors de ces heures, le trafic ira de 55% à 80% selon les lignes.

L'attestation de déplacement toujours obligatoire aux heures de pointe

En raison des règles de distanciation qui réduisent la capacité des transports publics de 80% environ, l'autorité régionale et les opérateurs demandent toujours aux entreprises et aux Franciliens de limiter au maximum les déplacements, de maintenir massivement le télétravail, et d'étaler le plus fortement possible les horaires d'arrivées et de départs sur les lieux de travail.

Une attestation de l'employeur ou une auto-attestation justifiant un motif impérieux de se déplacer est toujours exigible aux heures de pointe, de 6h30 à 9h30 et de 16 heures à 19 heures, et ce au moins jusqu'au 22 juin, tandis que le port du masque reste obligatoire.