Cet article date de plus de quatre ans.

Hôpitaux : les services non dédiés au coronavirus reçoivent peu de patients

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Hôpitaux : les services non dédiés au coronavirus reçoivent peu de patients
Hôpitaux : les services non dédiés au coronavirus reçoivent peu de patients Hôpitaux : les services non dédiés au coronavirus reçoivent peu de patients (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Certains médecins craignent un afflux de patients souffrant d'autres maladies que le Covid-19, faute de ne pas avoir été pris en charge à temps. Exemple au CHU de Montpellier (Hérault).

Aux soins intensifs du service cardiologie du CHU de Montpellier (Hérault), l'afflux des patients ne s’arrête jamais. Mais avec la pandémie de Covid-19, le rythme s'est calmé. "On tournait au ralenti. On avait entre 50% et 75% d'occupation", explique Quentin Levrino, interne en médecine d'urgence. Cette baisse d'activité a été constatée dans une dizaine de CHU partout en France.

Appeler les urgences en cas de fortes douleurs

Pour le Dr Francois Roubille, responsable de l'unité, cela s'explique par la mobilisation du système de santé principalement pour contrer le Covid-19, mais aussi par des patients qui ne veulent pas saturer les urgences. "C'est avant tout de l'autocensure, c'est-à-dire que les patients savent qu'ils ne doivent pas appeler alors qu'ils ont des douleurs sans savoir ce que c'est. En temps normal, ces patients auraient appelé le 15", précise le médecin. Ces derniers jours, la tendance est désormais inversée. Les médecins sont formels : si vous souffrez d'une douleur thoracique persistance, composez le 15, car votre vie peut en dépendre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.