Hervé Morin (Les Centristes) : "On ne peut pas s'offrir le luxe d'un deuxième confinement"

Hervé Morin, président de la région Normandie et président du mouvement Les Centristes, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 23 juin. 

France 2

L'indicateur du taux de reproduction effective du coronavirus est passé à 1,6 en Normandie. "On dénombre un certain nombre de clusters, notamment familiaux ou en entreprise. En Normandie, on doit avoir une dizaine de personnes en réanimation", répond Hervé Morin sur le plateau des "4 Vérités" de France 2, mardi 23 juin. "Pour l'instant les autorités sanitaires de la région considèrent que les choses sont sous contrôle. Mais ce qui est sûr, c'est qu'il y a pas mal de gens qui font à peu près n'importe quoi", poursuit-il. 

"Il y a beaucoup trop de technocrates dans ce gouvernement"

Selon le président de la région Normandie, "le pire pour le pays serait que les indicateurs virent à l'orange ou au rouge. On ne peut pas s'offrir le luxe d'un deuxième confinement et d'un deuxième arrêt brutal du pays. Cela mérite que l'on soit attentif avec quelques gestes". L'ensemble des enfants sont retournés à l'école. "On peut reprocher au gouvernement d'avoir manqué d'anticipation sur la gestion de cette crise", estime le président des Centristes. 


Emmanuel Macron doit ouvrir la dernière phase de son quinquennat avec un possible remaniement. "Il y a beaucoup trop de technocrates dans ce gouvernement", estime Hervé Morin. "Il faut un gouvernement resserré avec des professionnels. La politique, c'est comme le reste, cela s'apprend. Cela veut dire des élus, des hommes et des femmes ayant suffisamment d'expérience pour transmettre un message", conclut-il. 

Le président de la région Normandie, Hervé Morin, le 10 décembre 2018.
Le président de la région Normandie, Hervé Morin, le 10 décembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)