Hausse du nombre de cas de Covid-19 en Île-de-France : une progression "très légère", selon SOS Médecins

Alors qu’Olivier Véran a fait état dimanche d’une possible hausse du nombre de cas de Covid-19 en France, les praticiens de SOS Médecins en Île-de-France constatent sur le terrain une croissance, faible mais ressentie, du nombre de consultations liées au coronavirus.

Article rédigé par
Paola Guzzo - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une voiture SOS Médecins, à Paris, le 12 janvier 2011. (LOIC VENANCE / AFP)

Olivier Véran a alerté dimanche 11 juillet sur une possible hausse du nombre de cas de Covid-19 en France. Cette hausse, d'après lui, se ressent aussi au niveau de SOS Médecins. Une information confirmée sur franceinfo dimanche par Serge Smadja, secrétaire général de SOS Médecins, qui a précisé que cette évolution se ressentait surtout en Île-de-France. Cette augmentation du nombre de cas, les médecins de SOS la ressentent aussi sur le terrain.

"La progression est très légère"

Le Dr Olivier Chemla travaille six jours sur sept pour SOS Médecins, dans l'Ouest parisien. Et en effet depuis une semaine, il commence à revoir quelques cas de Covid-19. "Sur le terrain, personnellement, je suis resté des semaines sans un cas de Covid, indique-t-il. Je suis passé de rien du tout à quelques cas mais la progression est très légère. Beaucoup de gens qui rentraient de vacances, du Portugal, d'Espagne, de l'étranger et quelques cas sporadiques de reprises. On ne peut pas dire que je sois débordé de Covid, hein…"

Le Dr Mirna Salloum, qui travaille plutôt dans l'Est parisien, relativise elle aussi et précise les profils concernés. "Il s’agit particulièrement de jeunes non vaccinés, alors je pose systématiquement la question s'ils ont été vaccinés ou pas, explique-t-elle. Des gens qui ne sont pas en tout cas protégés par la couverture vaccinale ou qui n'ont reçu que la première dose donc qui n'ont pas encore eu le temps de développer une immunité avec une deuxième dose."

Davantage de pathologies ORL constatées

Les symptômes des patients sont toujours les mêmes. Courbatures, fièvre et grosse fatigue... Mais pour le Dr Dominique Mynard, ces symptômes sont à prendre avec précaution, puisqu’ils peuvent coller à de nombreuses maladies. "Même moi qui suis un petit travailleur, indique-t-elle, on a plus de pathologies ORL qu'on ne devrait en avoir. On a une attitude assez systématique de les faire tester quand on pense que ça pourrait être du Covid, en même temps les conditions climatiques ne sont pas celles d'un mois de juillet normal."

Rien d'alarmant donc, pour le moment. Mais il est tout de même indispensable d'y prêter une attention particulière, comme le rappelle Serge Smadja, secrétaire général de SOS Médecins France : "Les cas que l'on voit en ville restent des cas pas graves et qui ne nécessitent pas nécessairement une hospitalisation mais c'est ce qu'on redoute et ce qu'on surveille." En France, il y a eu plus de 4 500 nouveaux cas de Covid-19 détectés samedi, contre 3 000, la semaine dernière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.