Coronavirus : Google travaille sur un site internet pour aider à organiser le dépistage

Ce projet a été évoqué par Donald Trump, qui affirme qu'il couvrira "une large partie du monde". Plus prudente, la maison-mère de Google évoque un lancement dans la région de San Francisco, avant un éventuel élargissement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de Google, à Mountain View en Californie (Etats-Unis), le 17 décembre 2019. (YASUAKI KOBAYASHI / AFP)

Alphabet, la maison mère de Google, rejoint les efforts pour enrayer l'épidémie de coronavirus Covid-19. Le groupe a confirmé sur Twitter, vendredi 13 mars, que Verily, une entreprise distincte de Google, développait "un outil pour aider à trier les individus en vue du dépistage du Covid-19". Un projet qui avait été dévoilé un peu plus tôt vendredi par Donald Trump lors d'une conférence de presse.

Le président américain avait présenté cet outil comme un site internet développé par Google "pour déterminer si un test est justifié et faciliter le test dans un endroit pratique à proximité". Il affirmait qu'il serait accessible dans "une large partie du monde".

Un premier déploiement à San Francisco

"Verily est aux premières étapes de son développement", a tempéré un compte Twitter destiné à la communication de Google. L'entreprise "a prévu de commencer par le tester dans la région de San Francisco [où se trouve le siège du groupe], dans l'espoir de l'étendre plus largement ensuite", sans que l'on sache quel serait le territoire concerné.

A San Francisco comme dans d'autres villes des Etats-Unis, des lieux de tests temporaires ont été mis en place, où les patients peuvent venir sur rendez-vous et être testés sans quitter leur véhicule.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.