Gironde : à Arcachon, le personnel des urgences est sous pression

Publié
À Arcachon, le personnel des urgences sous pression
FRANCE 2
Article rédigé par
F. Mazoyer, T. Breton, N. Fleury, A. Alvarez - France 2
France Télévisions

Les messages d'alerte se succèdent aux urgences et dans les hôpitaux de l'Hexagone. Plus d'une centaine d'établissements font face à de graves difficultés et limitent leur accès. C'est notamment le cas à Arcachon (Gironde), en plein week-end d'Ascension.

Des patients collés les uns aux autres, tandis que le personnel part au plus pressé. À Arcachon (Gironde), les urgences sont sous pression. Manon Grandgirard, infirmière, explique que cette situation se répète "quasiment" tous les jours, "surtout l'été et les grands week-ends". Ici, une personne âgée est en souffrance. Un peu plus loin, un touriste a fait un malaise en sortant de la plage. "On gère par ordre de gravité, on essaye de prendre rapidement les patients les plus urgents et de s'occuper de tout le monde. Après, on trie", poursuit l'infirmière.

De plus en plus de patients

Ce service accueille de plus en plus de patients, une centaine par jour en moyenne. Mais beaucoup viennent pour des motifs sans gravité, qui ne relèvent pas des urgences. Des patients inquiets, par exemple, d'une éruption cutanée chez leur petite fille. "On a appelé notre médecin traitant, qui ne nous a proposé un rendez-vous que lundi [...], et on nous a conseillé de venir directement aux urgences", explique le père.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.