''Franchement, je crois que je m'y attendais'' : l'annulation du marathon de New-York ne surprend pas les coureurs

Selon les organisateurs de ce marathon qui devait rassembler quelque 50 000 coureurs, les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas réunies. La course a été annulée.

Des marathoniens lors du marathon de New York, le 3 novembre 2019.
Des marathoniens lors du marathon de New York, le 3 novembre 2019. (JOHANNES EISELE / AFP)

À New York, aux États-Unis, 50 000 personnes se préparaient à prendre le départ de la course qui fait rêver beaucoup de coureurs à pied. L'épreuve était prévue le 1er novembre prochain. Mais les organisateurs ont estimé que les conditions de sécurité sanitaire pour lutter contre l'épidémie de coronavirus ne sont pas réunies et le marathon a été annulé. Une décision qui n’a pas surpris plus que cela les coureurs français inscrits à la course. Quatre fois champion de France dans les années 1980 et 1990, Dominique Chauvelier, 2h11 à Milan en 1991, organise le voyage à New York et la préparation pour des coureurs amateurs depuis 25 ans. Et cette annulation n’est pas une surprise.

''Toutes les courses s'annulent les unes après les autres, même des courses modestes, des courses régionales, indique le marathonien. Berlin, qui devait avoir lieu fin septembre, a aussi officialisé son annulation, donc, le marathon de New York, franchement, je crois que je m'y attendais.''

Cela fait trois, quatre mois que cela dure et cela continue : toutes les courses de septembre, octobre et maintenant novembre se trouvent annulées.Dominique Chauvelierà franceinfo

Déjà handicapé l’an dernier par le dépôt de bilan de l’agence de voyage Thomas Cook, cette annulation provoque des pertes économiques pour son entreprise.Mais c’est surtout une grande frustration personnelle. ''C'est ma passion de marathonien d'accompagner les gens, de partager ma passion, soupire Dominique Chauvelier. Et tous ces coureurs à pied qui s'entraînent depuis des mois, qui 'craquent du pied' pour mettre des dossards... C'est vraiment une année blanche pour le runner. C'est un petit peu dommage pour tous ces gens-là : on est devenus un sport santé, mais on ne peut pas s'exprimer avec un dossard. C'est dommage.'' Dominique Chauvelier avait déjà vécu la première annulation du marathon de New York depuis sa création en 1970. C’était en 2012, quelques heures avant le passage de l’ouragan Sandy.

Le marathon de New York annulé : écoutez le reportage de Guillaume Battin
--'--
--'--