Fermeture des écoles : "Ça va être compliqué", mais la solidarité va s'organiser assure la fédération de parents d'élèves PEEP

Emmanuel Macron a annoncé dans une allocution télévisée jeudi que les établissements scolaires seraient fermés à partir de lundi, jusqu'à nouvel ordre, pour contenir la pandémie de coronavirus. La fédération de parents d'élèves PEEP se veut confiante. 

(MARTIN BUREAU / AFP)

"Ça va être compliqué" de gérer la fermeture des établissements scolaires dès lundi, mais "toutes les petites solidarités" des parents d'élèves vont "se multiplier" pour organiser la garde des enfants, assure jeudi 12 mars sur franceinfo Hubert Salaün, porte-parole de la fédération de parents d'élèves PEEP. Il appelle chacun à se montrer "solidaire".

La fermeture des établissements scolaires sera compliquée "surtout dans certains endroits comme dans l'Oise ou autour de Paris. Les gens ont déjà beaucoup souffert avec les grèves pour aller travailler. Ils ont parfois épuisé leurs RTT ou la patience de leur employeur", relève-t-il.

"On vit une catastrophe naturelle"

"Il va falloir à nouveau trouver des solutions pour que les personnes puissent aller travailler. On ne peut pas non plus arrêter l'économie du pays. Et les associations de parents ont sans doute aussi leur rôle à prendre au niveau de chaque école", explique Hubert Salaün.

La mesure doit être respectée selon lui car c'est "pour toutes les personnes qui sont plus fragiles. C'est pour elles qu'on doit faire ça."