Fermeture des discothèques : une décision "injuste" pour les gérants d’établissements

Publié Mis à jour
Fermeture des discothèques : une décision "injuste" pour les gérants d’établissements
France 3
Article rédigé par
C. Bosshardt, M.-A. Peleran, M. Gence - France 3
France Télévisions

Après les annonces du Premier ministre Jean Castex lundi 6 décembre, les discothèques vont devoir refermer leurs portes pendant quatre semaines à partir du vendredi 10 décembre. Beaucoup de gérants dénoncent une injustice.  

C’est un nouveau coup dur pour les discothèques. Pour freiner la propagation du Covid-19, le Premier ministre Jean Castex a annoncé lundi 6 décembre leur fermeture pendant quatre semaines, dès vendredi 10 décembre. Une décision qui met en colère beaucoup de gérants d’établissements, à l’image de Christophe Longo, président d’un collectif de discothèques en région PACA, qui se sent "montré du doigt".  

Un sentiment d’injustice 

"C’est comme si on était responsable de la cinquième vague. On a été les premiers à jouer le jeu avec le gouvernement, à demander un pass sanitaire avec le contrôle de l’identité", assure-t-il. Un sentiment d’injustice d’autant plus fort que les boîtes de nuit ont rouvert il y a seulement cinq mois, en juillet, après seize mois de fermeture. Vendredi matin, le préfet de la région PACA rencontrera plusieurs gérants.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.