Etats-Unis : l'étau se resserre pour Donald Trump

Aux États-Unis, alors qu'il est en difficulté dans les sondages, Donald Trump a annoncé un meeting pour la présidentielle dans une ville symbole d'un massacre contre les afro-américains.

Donald Trump multiplie les déplacements, comme jeudi 11 juin au Texas. Le président en exercice n'a jamais vraiment cessé de faire campagne, malmené dans les sondages à moins de cinq mois du scrutin, il se montre plus impatient que jamais de retrouver les estrades. "La première se fera probablement en Oklahoma, à Tulsa, nous irons aussi en Floride, un énorme (meeting) aussi au Texas, ils seront tous énormes", a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse en faisant donc référence à Tulsa, théâtre d'une émeute raciale en 1921.

Joe Biden revigoré

Face au président américain, la popularité de Joe Biden est au zénith. L'ex vice-président de Barack Obama n'a pas hésité à apporter son soutien à la famille de Gorge Floyd, et à Philadelphie, il a affiché sa préoccupation concernant l'économie. "Trump pense peut-être que la crise est passée mais il y a aujourd'hui des millions de chômeurs qui pensent le contraire : la crise du chômage et du Covid-19 sont liées et il faut apporter une réponse simultanée", avance le candidat démocrate. Des critiques à peine voilées de la Maison Blanche. Donald Trump espérait pourtant faire de la reprise de l'économie un argument de sa campagne, afin de faire oublier cette période délicate.

Le JT
Les autres sujets du JT
Montage Joe Biden (gauche) / Donald Trump (droite).
Montage Joe Biden (gauche) / Donald Trump (droite). (JIM WATSON / SAUL LOEB / AFP)