"Essayer d’aller au plus près des touristes" : à Arcachon, un centre de dépistage Covid-19 installé en bord de mer

Le centre hospitalier et l'ARS Nouvelle-Aquitaine ont installé un centre de dépistage Covid-19 à Arcachon (Gironde) à deux pas de la plage du petit Nice, l'une des plus fréquentées de la région.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un stand de dépistage du Covid-19 installé sur le parking de la plage, à Arcachon (Gironde) le 21 juillet 2020 (BENJAMIN MATHIEU / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Trois tables, une chaise, une tente, et trois personnels hospitaliers, pas besoin de plus pour installer ce centre de dépistage Covid-19, sur le parking de la plage. Mais pas question pour Baya Mesli, médecin au Centre hospitalier d’Arcachon (Gironde), de prendre le moindre risque : "On est bien équipés effectivement avec un masque FFP2 et sa visière pour protéger les yeux. Après on a la blouse et on mettra une sur-blouse en plus lors des prélèvements et puis bien sûr les gants à changer régulièrement."  

Repérer d’éventuels nouveaux foyers

Après la Mayenne, la Gironde a été placée comme un département à risques modérés. L’idée est donc de repérer d’éventuels nouveaux foyers. Le test est gratuit, sans ordonnance et même ouvert aux touristes étrangers. Pascale inaugure le dispositif. Cette habitante de la commune de La Teste est venue en voisine. "On a fait une balade en vélo tout à l’heure et en repartant on s’est dit 'pourquoi pas'.

Comme j’ai de la famille en plus qui va arriver, autant savoir où on en est par rapport au coronavirus.

Pascale

à franceinfo

Le résultat du test est connu en 24 heures, mais seules les personnes qui se révèlent être positives sont recontactées.

"C'est important de se faire dépister"

Aline et sa fille Hélène viennent à peine d’arriver des Deux-Sèvres et avant la baignade, elles se plient au test du coton-tige dans le nez. "Ça picote un petit peu mais ça va" sourit-elle, en ajoutant : "Il faut le faire car je crois que ces derniers temps il y a eu du relâchement donc c’est important de se faire dépister."  

Julien Rossignol, le directeur du centre hospitalier d’Arcachon en profite pour faire un peu de prévention auprès du public. "Le département est désormais placé comme à risques modérés, il y a des signes, des signes de frémissement, des signes de reprise et donc par conséquent notre objectif c’est d’essayer d’aller au plus près des touristes. Pour essayer évidemment, si jamais il y a quelqu’un de positif, de casser cette chaîne de transmission le plus rapidement possible." Ce stand va accueillir les touristes tout l’été, à l’heure du déjeuner, ou de la sieste, jusqu’à la fin du mois d’août.

Coronavirus, le dépistage jusque sur la plage : écoutez le reportage de Benjamin Mathieu
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.