Entreprises : quel dispositif pour remplacer le chômage partiel ?

Sur le plateau du 20 Heures, la journaliste Camille Guttin détaille le dispositif "Arme" qui devrait remplacer le chômage partiel dans les entreprises en difficulté.

FRANCE 2

Le gouvernement a largement accompagné la crise économique en mettant en place des mesures de chômage partiel dont ont bénéficié 12 millions de salariés, pour un coût estimé à 24 milliards d'euros. Mais le dispositif ne pouvait pas durer éternellement et va ainsi évoluer. "Un nouveau système a été trouvé, c'est l'Arme, l'acronyme d'Activité réduite pour le maintien en emploi. Son objectif est d'éviter qu'il y ait des licenciement quand il y a une baisse d'activité", explique la journaliste Camille Guttin sur le plateau du 20 Heures.

Les entreprises s'engagent à ne pas licencier

Les entreprises pourront donc maintenir certains salariés en activité partielle et percevoir une aide jusqu'au 30 juin 2022 pour maintenir le salaire de ces employés. "Mais en contrepartie, et c'est ça la nouveauté, elles s'engagent à ne pas supprimer de postes pendant toute la durée de cette compensation", précise la journaliste. Les syndicats estiment que c'est la moins mauvaise des solutions, le patronat semble approuver la mesure, mais il reste à débattre encore du montant de la compensation versée par l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, au palais de l\'Elysée à Paris, le 4 mars 2020.
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, au palais de l'Elysée à Paris, le 4 mars 2020. (KARINE PIERRE / HANS LUCAS / AFP)