Emmanuel Macron demande aux présidents de l'Assemblée nationale, du Sénat et du CESE de lui faire des propositions pour l'après-Covid-19

Le chef de l'Etat a écrit aux trois responsables politiques, pour leur demander de "contribuer à l'élaboration indispensable du nouveau dessein français" après la pandémie.

Emmanuel Macron prononce un discours lors de la visite d\'une usine Valeo à Etaples (Pas-de-Calais), le 26 mai 2020.
Emmanuel Macron prononce un discours lors de la visite d'une usine Valeo à Etaples (Pas-de-Calais), le 26 mai 2020. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)

Emmanuel Macron a envoyé, mercredi 3 juin, un courrier aux présidents de l'Assemblée nationale, du Sénat et du Conseil économique, social et environnemental (CESE), leur demandant de lui faire des propositions "pour contribuer à l'élaboration indispensable du nouveau dessein français" après la crise provoquée par la pandémie de Covid-19"Pour servir au mieux nos compatriotes, la nécessité s'impose à nous de tracer de nouvelles perspectives, redéfinir les solidarités, dessiner un nouvel horizon, écrit le chef de l'Etat à Richard Ferrand, Gérard Larcher et Patrick Bernasconi, dans cette lettre consultée par franceinfo. Répondre à cette nécessité appelle à une démarche de concorde nationale, de dépassement des ordres établis, de mobilisation de toutes les bonnes volontés."

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

Emmanuel Macron enjoint donc les présidents des trois assemblées de "mener les consultations les plus larges pour déterminer et préciser les priorités essentielles qui, dans ce moment, font consensus ou émergent au premier rang de nos compatriotes". Ils sont invités à remettre leurs propositions à la présidence "d'ici un mois".

Les présidents des trois assemblées ont été reçus mercredi à l'Elysée et Emmanuel Macron doit rencontrer d'autres responsables politiques au cours des prochains jours. Selon un conseiller interrogé par Le Monde, "le président veut consulter de façon approfondie et consensuelle, pour dégager un socle commun de priorités" après la crise sanitaire. "Le président veut vraiment construire l'après avec les autres composantes de la nation. Il ne va pas seulement les consulter, il va leur demander un travail. On attend des idées, des projets", assure au quotidien une autre source à l'Elysée.