Électricité : l'État veut renationaliser EDF à 100%

Publié Mis à jour
Électricité : l’État veut renationaliser EDF à 100%
franceinfo
Article rédigé par
G. Papin - franceinfo
France Télévisions

Mercredi 6 juillet, la Première ministre Élisabeth Borne a annoncé que l'Etat souhaitait reprendre le contrôle intégral d’EDF.

La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé la volonté du gouvernement de renationaliser entièrement EDF, mercredi 6 juillet. Qui détient le capital du groupe ? "C’est déjà l’État qui est majoritaire à 84%, puis les actionnaires à 15%, et enfin les salariés à 1%", déclare le journaliste Gilles Papin, ce mercredi, sur le plateau du 23h de franceinfo. "Le coût de cette nationalisation est estimé entre 5 et 7 milliards d’euros", précise-t-il. 

Un endettement estimé à 43 milliards d'euros

"Mais l’État va récupérer un groupe qui est en grande difficulté et fortement endetté", indique le journaliste. EDF a vendu 40% de sa production d’électricité à prix réduit pour appliquer le bouclier tarifaire décidé par le gouvernement. Le Covid-19 a également interrompu le programme de maintenance des centrales nucléaires : 12 réacteurs sur 56 ont dû être fermés. Au total, en 2022, l’endettement d’EDF est évalué à 43 milliards d’euros. "L’État n’avait pas le choix que de reprendre l’intégralité du groupe pour éviter la faillite", explique Gilles Papin. La France veut aussi avoir sa pleine maîtrise de sa production d’électricité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.