Économie : les artisans attendent les touristes avec impatience

Les artisans des villages de France misent sur le retour des touristes pour tenter de sauver leur activité après quasiment trois mois d'arrêt.

FRANCE 2

Partout, les touristes sont attendus comme le Messie afin de relancer l'activité économique et refaire du chiffre d'affaires. C'est le cas des artisans qui privilégient la vente directe, et pour qui l'absence de passage équivaut à une absence de rentrées d'argent. C'est le cas de Pauline Audubert, céramiste à Carrenac (Lot), dont l'atelier et ouvert, mais aucun visiteur à l'horizon. "On ne sait pas vraiment à quoi s'attendre. On ne sait pas si ça vaut le coup de produire beaucoup ou de faire beaucoup de présence", explique-t-elle.

1 600 euros de charges fixes par mois

Elle a même dû travailler à mi-temps chez un agriculteur pour avoir un salaire. En Corrèze, Julie Lefebvre est souffleuse de verre, et pendant deux mois, elle a dû stopper son activité, et même éteindre le four pour ne pas consommer de gaz, et limiter les charges fixes qui s'élèvent à 1 600 euros par mois. Elle a dû recourir à un nouvel emprunt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Fabrication d\'une boule de Noël à l\'atelier de la verrerie de Meisenthal, le 1er décembre 2019
Fabrication d'une boule de Noël à l'atelier de la verrerie de Meisenthal, le 1er décembre 2019 (FREDERICK FLORIN / AFP)