Don du sang : les réserves au plus bas depuis 10 ans

Pour que tous les hôpitaux disposent de réserves de sang suffisantes en France, il faudrait au moins 100 000 poches. Le chiffre est en ce moment loin d'être atteint, ce qui pousse l'Établissement français du sang à lancer un appel urgent aux dons.

France 3

Le constat se répète partout en France : les réserves de sang sont très insuffisantes. Elles s'élèvent actuellement à 82 000 poches de sang, du jamais vu depuis 10 ans. Pour répondre aux besoins, il faut au moins 10 000 donneurs par jour. Les volontaires se mobilisent. "J'ai vu des campagnes d'affichage sur Internet, je me suis dit que c'était le bon moment pour le faire", explique l'un d'entre eux. "Des gens que j'ai connus ont eu recours à des dons de sang, je me dis que ce n'est pas grand-chose", indique un autre. 

Les interventions repartent à la hausse

L'Établissement français du sang a besoin de tous les dons, et cherche en priorité des donneurs universels. "Surtout les groupes O, les groupes B, et le groupe A négatif", précise Geneviève Woimant, médecin responsable de la maison du don de Cabanel (Paris). Pendant le confinement, les demandes en transfusion ont été réduites en raison de la diminution des accidents de la route et le report d'opérations non-urgentes. Aujourd'hui, les interventions repartent à la hausse. À cela s'ajoutent les difficultés à trouver des lieux de collecte. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme donne son plasma à la Banque française du sang, le 27 mars 2020 à Lille.
Un homme donne son plasma à la Banque française du sang, le 27 mars 2020 à Lille. (JULIE SEBADELHA / HANS LUCAS / AFP)