Covid-19 : le variant Omicron est désormais nettement majoritaire en France

L'organisme Santé publique France a déploré jeudi soir une "forte accélération de la circulation" du virus dans tout le pays.

Un homme se fait tester à Montauban, le 30 décembre 2021.
Un homme se fait tester à Montauban, le 30 décembre 2021. (PATRICIA HUCHOT-BOISSIER / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'épidémie de Covid-19 continue sa progression fulgurante en France, comme le souligne Santé publique France jeudi 30 décembre. Le taux d'incidence dépasse désormais les 1 000 cas pour 100 000 habitants dans quatre régions : l'Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Corse et Auvergne-Rhône-Alpes. Surtout, le variant Omicron est officiellement devenu "majoritaire" dans le pays, avec "62,4% des tests criblés" qui "montraient un profil compatible avec le variant Omicron" au début de la semaine, avec une "forte accélération de la circulation" du virus.

 Plus d'un million de cas quotidiens dans le monde. Le nombre de contaminations s'envole face aux variants Omicron et Delta. Plus de 7,3 millions de nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés dans le monde au cours des sept derniers jours, du 23 au 29 décembre, soit une moyenne de 1 045 000 contaminations par jour, selon un comptage de l'AFP publié jeudi 30 décembre et réalisé à partir de bilans officiels. Ces chiffres sont nettement supérieurs au précédent record, atteint entre le 23 et le 29 avril, avec 817 000 cas quotidiens enregistrés.

Israël fait un pas vers la quatrième dose. Ce fut le premier pays à lancer la campagne pour une troisième dose de vaccin pour les adultes, fin juillet. Jeudi, les autorités sanitaires d'Israël ont officiellement donné leur feu vert au lancement de la seconde campagne de rappel. Mais contrairement à ce qui avait été imaginé dans un premier temps, les personnes âgées de 60 ans ne sont, pour l'instant, pas concernées par cette quatrième dose, au contraire des personnes immunodéprimées.

 Le masque fait son retour dans de nombreuses villes. La préfecture du Rhône a annoncé jeudi l'obligation de porter le masque en extérieur à Lyon et Villeurbanne (Rhône) à compter de jeudi minuit, comme dans les Bouches-du-RhôneDans les Pyrénées-Orientales, le masque sera exigé "dans toutes les parties agglomérées des communes du département", jusqu'au 31 janvier 2022, a déclaré la préfecture. Enfin dans le Nord, il est désormais obligatoire de porter le masque dans les "zones piétonnes permanentes et temporaires" ou encore dans les "zones à forte concentration signalées par les communes"Ces territoires emboîtent ainsi le pas à Paris et à une partie de l'Ile-de-France.

Une amende pour les entreprises récalcitrantes au télétravail. L'inspection du travail pourra prononcer des sanctions allant jusqu'à 1 000 euros par salarié dont la situation "n'est pas conforme" aux nouvelles règles sur le télétravail, a annoncé jeudi sur LCI la ministre du Travail, Elisabeth Borne. Ces sanctions pourront être appliquées dans la limite de 50 000 euros par entreprise. Un amendement au projet de loi sur le pass vaccinal va être déposé d'ici la fin de semaine, a précisé son entourage.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h51 : "Ça va tanguer."

Pour le directeur général de l'AP-HP, le mois de janvier ne sera tendu dans les hôpitaux. Martin Hirsch lance cet avertissement, dans une interview aux Echos, en raison de la vague liée au variant Omicron. Si les formes sont plutôt "légères", "nous constatons qu'il frappe déjà un grand nombre de soignants, (...) le taux d'absentéisme augmente fortement, avec des arrêts maladie qui se multiplient et aucune équipe complète", alerte-t-il.

23h32 : "C'est un geste qui est extrême parce que la situation est extrême."

Le Premier ministre du Québec annonce le retour du couvre-feu et l'interdiction des rassemblements lors d'un point presse. Il s'agit, selon lui, de "sauver les hôpitaux et de sauver des vies".

23h30 : Sévère coup de vis au Québec. Elle annonce le retour du couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin dans l'ensemble de la province, ce, dès le réveillon du Nouvel an. Les rassemblements privés seront désormais limités à la bulle familiale.

23h20 : "S'il y a des jauges pour les spectacles en intérieur, il y aura des jauges dans mes meetings."


Valérie Pécresse annonce que ses meetings se tiendraient avec jauge et pass sanitaire, en promettant d'être "exemplaire". "Il y aura aussi des pass, comme dans les salles de spectacle. Il n'y aura pas de dérogation", ajoute-t-elle.

23h14 : Bonsoir . Je vous invite à consulter cette page du site Ameli.fr. Tout est très clairement détaillé selon les différentes situations possibles (cas contact d'une personne avec laquelle vous vivez ou non, si votre schéma vaccinal est complet ou non, etc.)

23h13 : Bonjour et que doivent faire les cas contacts ?

23h07 : Avec la flambée des contaminations, de nombreux français vont se faire dépister. Dans les pharmacies et devant les laboratoires, les queues sont parfois interminables. "J'ai un ami avec qui j'ai mangé hier qui a été testé positif, je m'inquiète un peu de la cinquième vague, donc je préfère venir histoire d'être sûr", témoigne un jeune homme cas-contact qui vient se faire tester malgré une absence de symptômes. La semaine dernière, en France, le nombre de tests effectués a atteint le chiffre record de sept millions.

(FRANCE 3)

23h01 : Bonsoir @Neuneu. Je saisis votre question au vol car vous n'êtes pas le seul à vous la poser. Je vous conseille de consulter le site Ameli.fr, qui explique très clairement la marche à suivre. Si vous êtes testé positif, vous devez "impérativement" "effectuer un test RT-PCR" si vous n'avez que le résultat d'un test antigénique. Vous devez vous isoler "durant 10 jours à compter des premiers symptômes (ou 10 jours à partir de la date de prélèvement du test positif en l'absence de symptômes)". Et si vous avez toujours de la température le 10e jour, "il convient d’attendre 48 heures supplémentaires après la disparition de la fièvre pour terminer son isolement".

22h57 : Je ne sais plus ce que l'on doit faire si l'on est testé positif et que l'on travaille lundi... Aller voir le médecin pour qu'il décide d'un arrêt maladie ?

22h26 : Pour elle, l'isolement, c'est du sérieux. Le Huffpost rapporte qu'une Américaine s'est enfermée pendant cinq heures dans les toilettes d'un avion reliant les Etats-Unis à l'Islande après avoir découvert, en cours de vol, qu'elle était positive au Covid-19.

22h19 : Le ministre de l'Intérieur a demandé aux préfets de renforcer la protection des élus "dans le contexte de l'examen du projet de loi du pass vaccinal". Dans un télégramme adressé aux préfets et consulté par franceinfo, Gérald Darmanin demande de systématiser l'intégration des domiciles et permanences des élus dans les patrouilles de police et gendarmerie.

22h18 : "Depuis la première loi sur le pass sanitaire, je dois être à une trentaine de menaces de mort, de décapitation. Ce n’est pas rassurant, surtout qu’il y a des passages à l’acte."


"J’ai porté plainte à chaque fois, déclare Patricia Mirallès à franceinfo. Que l’on soit élu ou pas, nous ne devons pas considérer qu’on puisse se faire menacer de mort."

21h58 : Bonsoir @Lilas. Pour les 12-17 ans, une troisième dose n'est pas envisagée "pour l'instant", a affirmé Olivier Véran, le ministre de la Santé, la semaine dernière. Les adolescents peuvent se faire vacciner depuis le 15 juin et certains d'entre eux ont reçu leur deuxième dose en juillet, soit il y a cinq mois. "Pour l’instant, les 12-17 ans ne sont pas concernés par la campagne de rappel car l’autorisation de mise sur le marché du Pfizer ne prévoit le rappel qu’à partir de 18 ans", a expliqué le ministère de la Santé à 20Minutes. Jusqu'à quand sont-ils immunisés ? Je suis dans l'incapacité de vous le dire. Une chose est certaine, la protection acquise avec 2 doses s'émousse au fil des mois. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'une campagne pour une troisième dose est en cours.

21h57 : Bonsoir Louis San. Est-il question d'une 3ème dose pour les ados 12-17 ans ? Les 2 miens ont eu leur 2ème dose le 30 juillet, jusqu'à quand sont-ils immunisés ? Merci !

21h32 : Le variant Omicron est désormais majoritaire en France, selon Santé publique France. L'agence sanitaire écrit dans son point épidémiologique d'aujourd'hui que "62,4% des tests criblés montraient un profil compatible avec le variant Omicron en début de S52".

21h24 : Cette obligation du port du masque en extérieur dans les Bouches-du-Rhône entre en vigueur dès demain sur tout le département à l'exception des plages, espaces naturels, parcs et jardins.

21h23 : Dans les Bouches-du-Rhône, le port du masque est à nouveau obligatoire en extérieur "dans les rues et lieux publics de toutes les communes du département", écrit la préfecture.

10h10 : Emmanuel Macron doit présenter ses vœux aux Français demain soir à 20 heures. Le chef de l'Etat ne va pas annoncer sa candidature à la présidentielle. "Les vœux du 31, ce n'est jamais un moment d'annonces. Plutôt de communion, de rétrospectives et de perspectives. D'unité, de défis et d'action", rappelle un conseiller auprès du Parisien (article abonnés). Le président de la République évoquera sans surprise "le contexte sanitaire", avance LCI. L'entourage d'Emmanuel Macron précise aussi à la chaîne qu'"au-delà du simple bilan et perspectives, ce sera l'occasion de parler de la France et des Français, des défis, des réussites aussi". Le locataire de l'Elysée va très probablement parler de la présidence tournante de l'Union européenne, dont la France assumera la charge à partir de samedi.

20h49 : Si les mesures sanitaires sont moins strictes que celles de l'an dernier, quelques règles seront à respecter pour le réveillon de demain. Voici un résumé des principales mesures mises en place.

(FRANCE TELEVISIONS)

20h20 : En France, la quatrième dose n'est pas d'actualité. Mais l'idée flotte dans l'air. "La quatrième dose de vaccination, c'est une possibilité", a déclaré lundi le ministre français de la Santé, Olivier Véran, lors d'une conférence de presse. "On est totalement ouverts à cette perspective", a-t-il insisté. La question est "sur la table" a confirmé, hier, Alain Fischer, le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale. "Il faut obtenir les données concernant le niveau et la durée de protection conférée par le rappel contre le variant. Et en fonction des données, (...) il faudra préconiser, dans un délai que je ne peux pas aujourd'hui préciser, sur la nécessité d'un rappel supplémentaire, soit pour tous, soit pour les personnes fragiles", a-t-il déclaré sur RTL.

20h15 : En Israël, le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, approuve le lancement de l'administration d'une quatrième dose de vaccin pour les personnes immunodéprimées. Il justifie ce feu vert partiel par la plus grande "vulnérabilité" de ces personnes face au variant Omicron.



(JACK GUEZ / AFP)

20h00 : Il est 20 heures, voici les principaux titres :

• Selon les chiffres de Santé publique France, 206 243 nouveaux cas de Covid-19 ont été comptabilisés lors des dernières 24 heures (soit 121 566 cas par jour en moyenne sur les 7 derniers jours). Ce chiffre est en très légère baisse par rapport au record d'hier (208 099). Dans cet article, nous passons à la loupe les différents indicateurs pour mieux comprendre ce boom des contaminations.

• Le gouvernement souhaite pouvoir sanctionner d'une amende administrative allant jusqu'à 1 000 euros par salarié, dans la limite de 50 000 euros, les entreprises ne jouant pas le jeu du télétravail pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

• Météo France a relevé des records de douceur pour la saison, notamment dans la moitié nord de l'Hexagone : 14,4 °C à Paris, 12,6 °C à Besançon (Doubs), 17 °C à Toulon (Var), entre autres.

• La cinquième vague va-t-elle faire dérailler la saison de football ? Angers, frappé par le Covid-19 demande le report de sa rencontre contre Saint-Etienne, prévue le 9 janvier. Du côté des Girondins de Bordeaux, 21 joueurs sont positifs. Le club souhaite reporter sa rencontre de coupe de France prévue ce dimanche.

19h54 : Les symptômes liés au Covid-19 diffèrent légèrement en fonction des variants :

• Jusqu'à présent, les symptômes principaux sont la fièvre et la sensation de fièvre comme les frissons, l'impression d'avoir trop chaud et trop froid alternativement. La toux, les maux de tête, les courbatures et une fatigue inhabituellesont également des symptômes bien établis. Une perte du goût et de l’odorat, des diarrhées doivent aussi alerter. Le symptôme qui doit inciter le plus à vous faire tester, voire à appeler les secours, est la difficulté à respirer et le déclenchement de crises d'asthme si vous êtes asthmatique.

• Avec le variant Omicron, de nouveaux symptômes semblent apparaître, tandis que d'autres, jusqu'ici plus fréquents, auraient tendance à disparaître. Au Royaume-Uni, les malades peuvent contribuer à recenser les symptômes grâce à une application pour smartphone. Ils remarquent avoir le nez qui coule, un mal de gorge ou une gorge qui gratte, des maux de tête, des douleurs musculaires, de la toux sèche et un peu de fièvre, parfois des vomissements.

Retrouvez davantage d'explications dans notre article.

19h45 : Les Girondins de Bordeaux sont touchés de plein fouet par la cinquième vague. Vingt-et-un joueurs du groupe "sont indisponibles pour des raisons liées au Covid" en vue du 16e de finale de la Coupe de France de football. La rencontre est prévue dimanche à Brest. "Pourquoi vouloir maintenir – à tout prix – la tenue de cette rencontre de Coupe de France ? Quelles en sont les véritables raisons ?", s'interroge le club dans un communiqué. Et de conclure : "Jusqu’où le ridicule s’arrêtera ?"

19h39 : Au cours des dernières 24 heures, 180 personnes sont mortes à l'hôpital des suites du Covid-19. Ce chiffre s'élevait à 179 jeudi dernier. Le Covid-19 a tué 173 personnes par jour en moyenne sur les 7 derniers jours.

19h21 : La France compte 3 506 personnes dans les services de soins critiques en raison du Covid-19. Jeudi dernier, le pays en comptait 3 208.



(FRANCEINFO)

19h18 : Toujours selon les données de Santé publique France, 1 922 nouvelles hospitalisations liés au Covid-19 ont été recensés lors des dernières 24 heures (soit 1 468 nouvelles hospitalisations par jour en moyenne sur les 7 derniers jours).



(FRANCEINFO)

19h14 : Selon les chiffres de Santé publique France, 206 243 nouveaux cas de Covid-19 ont été comptabilisés lors des dernières 24 heures (soit 121 566 cas par jour en moyenne sur les 7 derniers jours). Ce chiffre est en très légère baisse par rapport à hier (208 099).



(FRANCEINFO)

19h04 : Les autorités sanitaires américaines recommandent d'éviter les croisières, y compris pour les personnes vaccinées. En cause : l'augmentation du nombre de cas de Covid-19 à bord des bateaux depuis l'arrivée du variant Omicron.

18h55 : MonsieurMartin je vous invite dans l’entreprise ou je travaille ! Des bureaux de 12 M2 avec 4 personnes à l’intérieur ! Pas de télétravail organisé par la direction.

18h53 : Bonsoir FI, je suis en vacances mais je sais d'avance que mon chef va s'opposer au télétravail car pour lui, quand on est chez soi, on ne fait rien...s'il le faut, tant pis, mais je dénoncerai mon employeur (une collectivité).

18h54 : Dans les commentaires, vous êtes toujours nombreux à raconter la façon dont le télétravail est considéré par votre employeur. Vous réagissez notamment aux propos de de Patrick Martin, président délégué du Medef, qui juge "insultante" la menace de sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas le télétravail.

18h42 : Les hôpitaux risquent-ils d'être bientôt submergés ? L'explosion du nombre de cas entraînera indéniablement davantage de tension sur les services hospitaliers. "Mais il y a une grande différence entre de la tension et des établissements submergés", fait remarquer le professeur Mahmoud Zureik. Cela dépend de la sévérité du variant Omicron, qui serait moins importante que celle du variant Delta d'après de récentes études. Retrouvez davantage d'explications dans notre article.

18h39 : Comment expliquer cette hausse brutale ? La flambée épidémique que connaît la France est due à au moins trois facteurs majeurs : la saison hivernale, les fêtes de fin d'année mais aussi, et surtout, la progression du variant Omicron. "C'est un variant bien plus contagieux que Delta, et que tous les autres variants", souligne Mahmoud Zureik, professeur en épidémiologie et santé publique à l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

18h38 : Ces derniers jours, la France bat record sur record. Jamais autant de cas de contaminations au Covid-19 n'ont été détectés dans le pays. Pour le ministre de la Santé, Olivier Véran, la cinquième vague a des airs de "raz de marée". Facteurs de cette reprise épidémique, conséquences sur le système de santé, prévisions à court terme... nous passons à la loupe les différents indicateurs pour mieux comprendre ce boom des contaminations.



(FRANCEINFO)

18h31 : Pour la soirée de la Saint-Sylvestre, la quasi-totalité des préfectures du pays ont mis en place des dispositifs spéciaux afin de faire face à la vague liée au variant Omicron. Voici un tour d'horizon des principales mesures pour le réveillon de demain.



(MAXPPP)

18h26 : Où porter le masque dans le département du Nord ? Le préfet a multiplié les lieux dans lesquels le port du masque devenait obligatoire. France 3 Hauts-de-France vous aide à y voir plus clair dans cet article.

18h12 : Pass sanitaire ou vaccinal, tests, masques, jauges... Vous vous interrogez sur le réveillon, sur les conditions dans lesquelles vous allez reprendre le travail lundi ou sur la rentrée scolaire ? Posez nous vos questions (dans cet article), nous y répondrons sur l'antenne radio de franceinfo vendredi 31 décembre de 9h à 9h30, avec le Dr Jimmy Mohamed et Isabelle Raymond, cheffe du service éco de franceinfo.

18h04 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :

• Le port du masque à l'extérieur sera rendu obligatoire à Lyon, Villeurbanne à compter de ce soir minuit, a annoncé la préfecture, évoquant une situation sanitaire "extrêmement préoccupante". Cette mesure est également mise en place dans les Pyrénées-Orientales. Suivez notre direct.

• Le gouvernement souhaite pouvoir sanctionner d'une amende administrative allant jusqu'à 1 000 euros par salarié, dans la limite de 50 000 euros, les entreprises ne jouant pas le jeu du télétravail pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

• Météo France a relevé des records de douceur pour la saison, notamment dans la moitié nord de l'Hexagone : 14,4 °C à Paris, 12,6 °C à Besançon (Doubs), 17 °C à Toulon (Var), entre autres.

• Frappé par le Covid-19, Angers demande le report de sa rencontre contre Saint-Etienne, prévue le 9 janvier. Bordeaux, où 21 joueurs sont positifs, cherche également un moyen de reporter sa rencontre de coupe de France prévue ce dimanche 2 janvier.

17h59 : Changement de pied. Après deux jours de confusion, la France a temporairement levé les restrictions qui empêchaient les Britanniques en transit vers la Belgique ou d'autres pays européens d'emprunter le tunnel sous la Manche avec leur véhicule. Le blocage concernait les Britanniques officiellement résidents d'un pays de l'Union européenne autre que la France et qui pour s'y rendre traversent habituellement la France en voiture, comme c'est le cas en cette période de retour des fêtes.

17h48 : Idem pas de télétravail dans ma PME, même pour ceux qui pourraient en faire sans problème... en fait, cela "enquiquine", pour ne pas dire autre chose, le boss et le service informatique !

17h42 : Ce monsieur ne connait pas mon boss ...

17h42 : Mais bien sûr... dans ma boîte (PME) les dirigeants souhaitent nous faire signer une décharge indiquant que nous ne souhaitons pas télétravailler pour raisons personnelles (ce qui est faux...)... M. MARTIN me fait bien rire...

17h42 : Patrick Martin semble exagérer sa colère. Si (et je le crois) les entreprises jouent le jeu alors il n’y aura pas de problèmes, donc pas de sanctions…

18h00 : La déclaration de Patrick Martin, président délégué du Medef, qui juge "insultante" la menace de sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas le télétravail, vous fait réagir dans les commentaires.

17h08 : "C'est vraiment insultant pour les chefs d'entreprise qui, croyez le bien, sont soucieux d'une chose, c'est que leurs salariés soient en bonne santé pour pouvoir faire face à l'activité."

Sur franceinfo, ce représentant du patronat peste contre les sanctions annoncées pour les entreprises qui ne respecteraient pas le télétravail.

16h18 : Bonjour @Mimix. Cette question revient, à raison, à chaque fois que le masque est rendu obligatoire dans l'espace public. Mon collègue Louis Boy avait consacré un article à ce sujet en septembre 2020, où il constatait que les connaissances manquaient. "Il faut être humble : personne n'a les moyens de chiffrer le risque en extérieur", lui expliquait l'infectiologue Anne-Laure Crémieux, tout en rappelant qu'"il n'y a pas d'incertitude sur l'existence du risque à l'extérieur, ni sur l'efficacité du masque. Mais il y en a sur le niveau du risque".

16h17 : Bonjour. Le masque en extérieur sera de retour demain dans Paris (notamment). Vous pourriez me rappeler les études qui montrent l’efficacité du masque en extérieur ? Merci

15h56 : Pourquoi le masque FFP2, plus efficace que les autres et imposé dans certains pays européens, n'est-il pas plus utilisé en France ? Notre journaliste Antoine Comte vous explique pourquoi dans cet article.

Plusieurs pays comme l'Italie ont imposé en 2021 le port obligatoire du masque FFP2 dans les lieux publics. (SWEN PFÖRTNER / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP)

(SWEN PFÖRTNER / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP)