DIRECT. #OnVousRépond : posez vos questions sur le couvre-feu et les nouvelles mesures contre le Covid-19 annoncées par le gouvernement

Le couvre-feu entrera en vigueur à partir de vendredi soir minuit en Ile-de-France et dans huit métropoles. Vous êtes nombreux à avoir des interrogations à ce sujet. Franceinfo vous répond.  

#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l\'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr
#OnVousRépond : posez toutes vos questions sur l'épidémie de coronavirus dans le live de franceinfo.fr (FRANCE TELEVISIONS)
Ce qu'il faut savoir

Paris et l'Ile-de-France, ainsi que Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble, huit métropoles en alerte maximale, s'apprêtent à vivre une dernière soirée de liberté avant l'entrée en vigueur des couvre-feux, à partir du vendredi 16 octobre à minuit pour freiner la pandémie de Covid-19. Quelles sont les exceptions ? Puis-je continuer à me faire livrer des repas après 21 heures ? La grande couronne est-elle concernée ? Toutes les équipes de franceinfo vous aident à y voir plus clair, grâce à l'opération #OnVousRépond. Voici les réponses à vos questions du vendredi 16 octobre.

 Bruno Le Maire pas favorable aux "exemptions" au couvre-feu. Le ministre de l'Economie a expliqué sur BFMTV ne pas être pour une exemption du couvre-feu pour les spectacles. "Ce qui fait la force d'une règle, c'est sa clarté, sa simplicité. Si vous commencez à multiplier les exemptions [...] on ne va pas s'en sortir", estime Bruno Le Maire. 

 Vers la mise en place d'une assurance pandémie. Bruno Le Maire veut par ailleurs que les assurances soutiennent les entrepreneurs même en temps de pandémie, ce qui n'est pas toujours le cas actuellement. "Je souhaite accélérer la mise en place d'un régime d'assurance pandémie. Nous y travaillons avec le gouvernement", a-t-il indiqué. 

 Sur les APL, l'Unef dénonce "un délaissement des jeunes". Le syndicat étudiant critique le rétropédalage d'Emmanuel Macron sur ce sujet. Le chef de l'Etat avait annoncé mercredi une aide exceptionnelle de 150 euros, avec 100 euros de plus par enfant pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) et de l'aide personnalisée au logement (APL). Mais finalement, les bénéficiaires des APL toucheront bien 100 euros par enfant mais pas les 150 euros de base, contrairement aux allocataires du RSA.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ONVOUSREPOND

17h41 : Bonjour , effectivement : les bars de Toulouse et des 16 autres communes concernées peuvent rouvrir dès aujourd'hui et les restaurants ne sont plus obligés de respecter les mesures renforcées, indique France 3 Occitanie. L’arrêté préfectoral du 12 octobre, ordonnant la fermeture de tous les bars de la zone, a en effet été suspendu par le tribunal administratif. Il donne ainsi raison à des restaurateurs, artisans et commerçants qui avaient lancé une requête en référé contre cet arrêté. Mais cette réouverture reste soumise aux horaires du couvre-feu auxquels tous les bars et restaurants devront se plier dès ce soir, minuit.

17h41 : Bonjour , les bars peuvent réouvrir à Toulouse ???

18h00 : Bonjour @nico7tbq4, Emmanuel Macron n'a pas précisé si les enfants étaient compris dans le quota de six personnes à ne pas dépasser lors de réunions dans la sphère privée ou publique. Mais cette jauge est la même que celle du protocole sanitaire renforcé dans les restaurants des zones en alerte maximale, pour lesquels le chiffre de six convives par table comprend aussi les enfants. Il y a donc de fortes chances que les enfants soient inclus. L'essentiel reste de limiter les interactions en groupe. L'épidémiologiste Pascal Crépey rappelle en effet dans Le Parisien que "six n'est pas un chiffre magique" et que "l'intérêt de ce type de mesure est de limiter la création de clusters. Cela veut dire que si l'un des six est contaminé, il n'y aura pas plus de cinq autres personnes susceptibles de l'être aussi."

17h23 : Bonjour FI .Quand on dit pas plus de 6 personnes, on compte les enfants dans les 6 personnes , svp?

17h10 : Bonjour @Université, en effet, le Premier ministre a rappelé hier, lors de sa conférence de presse, que "les universités et établissements du supérieur appliqueront des règles d'occupation limitant à 50% la présence sur place des étudiants et l'occupation des lieux d'enseignement". Cette annonce n'est pas nouvelle : la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal avait indiqué le 5 octobre que les salles d'enseignement, les cantines et les bibliothèques ne pourraient pas accueillir plus de 50% "de leur capacité nominale", en zone d'alerte renforcée et en zone d'alerte maximale. Les détails sur ce sujet sont dans notre article.

17h09 : Bonjour, qu'en est-il des universités ? Vous êtes le seul média à avoir annoncé 50% des effectifs dans toutes les facs de France

16h38 : Bonjour @OndanseàSaintÉtienne les écoles de danse ont le droit d'ouvrir partout sur le territoire depuis le 10 juillet (date de publication du décret) car, contrairement aux salles de sport (type salles de fitness), elles sont considérées comme des établissements de pratique culturelle et artistique. Ces écoles - privées ou publiques, comme les conservatoires - ont donc toujours le droit d'ouvrir, dans l'attente bien sûr d'une éventuelle modification du décret.

16h38 : Pourquoi les salles de danse sont ouvertes à saint Étienne métropole ? J’ai loupé une bizarrerie administrative

16h29 : Vous êtes nombreux, comme , à nous exposer ce cas de figure. Il est difficile de vous répondre précisément, car nous attendons encore un retour du ministère de l'Intérieur sur ce point. Ce qui est certain c'est que si vous traversez une ville soumise au couvre-feu entre 21h et 6h dans le cadre d'un déplacement professionnel, il n'y aura pas de problème. Le tout est de présenter l'attestation dûment remplie. Pour les autres situations, c'est plus flou. Emmanuel Macron a déclaré : "Nous n'avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions", ajoutant qu'il est autorisé "de passer d'une région à l'autre". Mais sera-t-il possible de le faire entre 21h et 6h du matin et quels déplacements seront considérés comme légitimes ? Il faudra sans doute attendre un peu pour le savoir.

16h18 : Bonjour, Je dois quitter une ville qui n'est pas sous couvre feu et me rendre dans une ville qui n'est également pas sous couvre feu, mais je vais traverser une ville sous couvre feu après 21H. Cela sera-t-il possible ? Merci d'avance pour votre réponse car je fais ce trajet tous les week-end en voiture.

15h53 : Bonjour @Gourgonne, effectivement : le Conseil d’Etat a suspendu les dispositions du décret du 29 août 2020 qui restreignait depuis instauration les critères de vulnérabilité au Covid-19. Ce décret réduisait les bénéficiaires du chômage partiel, les faisant passer de 11 catégories à 4. Il excluait notamment les femmes enceintes au dernier trimestre de grossesse, les plus de 65 ans sans certaines pathologies ou les obèses. Depuis sa suspension hier, les critères retenus par le précédent décret du 5 mai 2020 s’appliquent à nouveau : on repasse donc à 11 catégories de travailleurs vulnérables ayant droit à l’activité partielle ou à un arrêt de travail.

15h53 : Bonjour, j'ai lu que le Conseil d'Etat avait annulé le décret du 29 août qui restreignait la liste des critères de vulnérabilité vis à vis du Covid 19.Quelles vont être les conséquences de cette décision ?

15h22 : Concernant les mariages (organisés dans les établissements recevant du public), on m'indique que des informations plus précises on été communiquées hier. Cette interdiction ne s'appliquera qu'après le week-end du 17 et 18 octobre, a appris France Télévisions auprès de Matignon. Dans les zones non concernées par le couvre-feu, les fêtes de mariage pourront donc se tenir jusqu'à dimanche, y compris en soirée. Dans les zones où le couvre-feu s'applique, les fêtes pourront également avoir lieu jusqu'à cette date, à condition qu'elles prennent fin à 21 heures.

15h08 : Bonjour @Solessas, vous êtes plusieurs à nous poser la questions. Nous attendons une réponse du ministère de l'Intérieur sur ce point et sur d'autres. Mais concernant l'autorisation des mariages, on nous a indiqué qu'il faudrait sans doute attendre la parution du décret concernant les fêtes privées, qui doit tomber aujourd'hui ou demain. Bien sûr, dès que nous en saurons plus, nous vous le ferons savoir.

15h08 : Bonjour FI,Il semblerait que les mariages, anniversaires et autres festivités programmés en salle des fêtes ce samedi soient autorisés. L'interdiction débutera dans ces cas précis lundi, pour limiter la chute économique des traiteurs et organisateurs. Vous pouvez nous confirmer ?D'avance merci.

14h55 : Vous avez raison @Lila, contrairement au confinement il n'est pas obligatoire de rester chez vous pendant le couvre-feu. Vous pouvez donc vous rendre chez des amis à condition d'y arriver avant 21 heures et de partir après 6 heures du matin. Tout en respectant, bien sûr, les gestes barrières. Emmanuel Macron a insisté sur le besoin de limiter le nombre de convives à six.

14h55 : Etudiant ou pas ce n'est pas interdit d'aller dîner chez des amis et d'y rester dormir, dès lors qu'on est 6 maxi. Si ???

14h34 : Bonjour @mamanpaniquee, avant de se faire tester, votre fils doit prendre rendez-vous chez son médecin traitant ou, en son absence, un autre médecin, en précisant par téléphone ses symptômes. Le médecin lui prescrira un test PCR (pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie), qu'il effectuera dans un laboratoire de manière prioritaire puisqu'il présente des symptômes. La procédure est détaillée sur le site ameli.fr.

14h42 :

Bjr FI nous habitons Clermont-Ferrand mon fils à le rhume, mal à la gorge, fièvre, frissons, de plus il a le mari d'une collègue qui a été testé positif au COVID-19. Savez-vous où il peut se faire tester rapidement ?

14h44 : Bonjour , effectivement, l'épidémiologiste Martin Blachier a déclaré sur LCI être perplexe face à l'"explosion du nombre de cas" en France qui est "très difficile à expliquer". "Cela fait trois jours qu'on fait travailler nos équipes sur ces chiffres parce qu'on est très très très surpris", a-t-il indiqué. "On a écrit à Santé publique France de manière indirecte pour leur demander des précisions. On commence à se demander, je vous le dis en toute franchise, on a regardé sous toutes les coutures, si ces chiffres sont réels. C'est très étrange ce qu'il se passe", a ajouté l'épidémiologiste. "On se demande s'il n'y a pas tout simplement un problème, un bug, avec ces données".

14h20 : L’épistémologiste Martin Blachier a dit ce matin qu’il doutait des chiffres des nouvelles contaminations... Pourriez-vous en dire un mot ? Merci !

12h45 : Bonjour @Lilou, selon l'immunologue Anthony Fauci, qui conseille le locataire de la Maison-Blanche, "le terme de 'troisième vague' est impropre puisque l'épidémie n'a jamais vraiment cessé depuis le printemps, s'activant ici ou là localement", indique Le Journal du dimanche. Pour l'heure, le pays enregistre 700 décès quotidiens, "un chiffre qui reste à peu près constant depuis début septembre, contre plus de 1 000 lors de la seconde vague au mois d'août", indique le journal. Difficile donc de parler dès maintenant de troisième vague, même si les chiffres sont à surveiller de très près.





12h24 : Bonjour, il est question de troisième vague aux USA ? Avez-vous des données ? Merci

12h13 : Bonjour @WorkingGirl, un groupe de travail à 35 n'est pas un événement privé puisqu'il a lieu dans le cadre professionnel. Mais ce type de réunions est déconseillé, quel qu'en soit le cadre, puisqu'un groupe de 35 personnes augmente considérablement la possibilité de "rencontrer quelqu'un qui est malade", avançait le virologue Bruno Lina, membre du Conseil scientifique, dès le 10 octobre, sur franceinfo.

12h12 : Serait-il possible de préciser ce que comprend le terme "réunions privées" ? Un événement professionnel est-il considéré comme un événement privé ? Un groupe de travail à 35 est-il considéré comme un événement privé ? Merci de votre retour.

11h49 : Bonjour @Question bête : votre question est loin d'être bête ! Jean Castex a fait savoir hier que les salles de fitness seraient fermées dans les zones de couvre-feu et celles où la circulation du virus est active durant les prochaines semaines. Mais les cours de sport, qui ont repris depuis septembre, comme la danse et les sports de combats par exemple, continuent d'être autorisés, avec les précautions habituelles : port du masque, gel hydroalcoolique à volonté et nombre de participants limité par cours. Mais votre question est légitime, notamment pour des disciplines comme les danses de couples, où les contacts sont permanents et la proximité très grande entre les danseurs. Les clubs sont encore suspendus aux décisions du gouvernement pour les prochaines semaines.

11h48 : Pourquoi les cours de danse peuvent-ils encore avoir lieu et pas les cours de sport ? Le risque de contamination me semble identique, non ?

11h11 : Sachez @Kymm queles restaurants pratiquant la livraison à domicile pourront poursuivre leur activité après 21 heures, a assuré le ministère de l'Economie au Parisien.

11h14 : Et en ce qui concerne la livraison de nourriture, type pizzas et autres ?

11h13 : Bonjour @Nanouko, les centres proposant des activités sportives ou culturelles, comme la danse, devront faire terminer leurs cours avant 21 heures, de façon à ce que les participants puissent avoir le temps de rentrer chez eux. "Nos cours de 20h30 sont supprimés, on ne maintient que les cours de 19 heures en les faisant finir à 20h15/20h30 maximum pour que ceux qui habitent loin puissent repartir", m'expliquait à l'instant un centre de danse parisien que j'ai contacté suite à votre question. Même son de cloche pour un autre centre de danse de la capitale, qui m'indique que "les cours vont être raccourcis et que les plannings sont en train d'être refaits".

11h12 : Si une activité culturelle type cours de danse commence à 20h30, est-ce que l'on peut terminer son cours et rentrer chez soi après vers 22h30 ou bien le professeur doit-il changer son horaire s'il ne peut annuler ce cours ? Merci de votre retour.

11h07 : Bonjour @Koulma, cette "règle des 6" s'applique pendant toute la durée du couvre-feu, donc au moins quatre semaines mais très probablement six semaines, comme je l'explique plus bas dans ce direct. Mais sans doute faudra-t-il prendre l'habitude de limiter les regroupements à ce chiffre pendant encore quelques mois, que ce soit, indiquait Emmanuel Macron mercredi soir, dans "la sphère privée, chez soi ou dans la rue, hors membres d'un même foyer".

11h07 : Bonjour, la "règle des 6" est-elle aussi applicable pendant 4 (ou 6) semaines ? Merci pour votre réponse

10h35 : Bonjour @Benoît et bonjour @sem : le couvre-feu durera au moins "quatre semaines", a prévenu Emmanuel Macron. Mais il souhaite que le gouvernement se rende "au Parlement pour pouvoir essayer de le prolonger jusqu'au 1er décembre". Cette mesure durera donc probablement six semaines. "C'est le temps qui nous paraît utile", a encore dit le chef de l'Etat. L'objectif est de faire en sorte que "les 20 000 nouveaux cas par jour" reviennent à "3 000 cas, 5 000 cas par jour", et que les patients atteints du Covid-19 ne représentent plus que "10% à 15%" des places en réanimation, contre "32%" aujourd'hui.

10h35 : Quatre ou six semaines ?

11h06 : Bonjour FI, la durée du couvre-feu est annoncée pour 6 semaines sur le site du gouvernement, il me semblait que le PR avait annoncé 4 semaines, une info là-dessus ?

11h06 : Effectivement @David, le couvre-feu entrera en vigueur à partir de ce soir minuit, ce qui signifie que les restrictions de circulation prendront effet à partir de ce moment-là et jusqu'à 6 heures demain matin. Demain soir, les horaires du couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron pour les quatre prochaines semaines prendront effet : il faudra être chez soi à 21 heures et ne pas sortir jusqu'à 6 heures le lendemain, sauf exceptions.

11h05 : Bonjour l'équipe de france info. Tous les médias parlent d'une entrée en vigueur du couvre-feu à 00h00 ce soir, est-ce que cela implique que l'on n'aura plus le droit de circuler dès ce soir 00h00 ?! Merci d'avance #couvre-feu

10h58 : Bonjour . Lors de la conférence de presse du gouvernement, il a été dit que les personnes qui accompagnent celles qui partent ou arrivent par le train ou l'avion en dehors des horaires 21 heures-6 heures pourront justifier leur sortie du couvre-feu. Un conseil tout de même, demandez à votre femme de vous envoyer une photo de son billet d'avion.

10h49 : Mon épouse revient d'un voyage à l'étranger pendant la période de couvre-feu, son arrivée à l'aéroport de Montpellier étant prévue vers 22 heures. Est-ce que j'ai le droit d'aller la chercher en voiture ou doit-elle prendre impérativement un taxi ?

10h24 : Ne vous inquitez pas @Vero. Votre billet d'avion vaut dérogation. Il suffit de le présenter et d'expliquer, selon la destination, l'heure à laquelle il faut se présenter pour l'enregistrement.

10h48 : Bonjour ! Merci FI pour votre travail patient, bienveillant et utile ! Une question : quand on a un vol à 8 heures et qu'il faut être trois heures à l'avance à l'aéroport comment fait-on ?

10h47 : Bonjour @Lu, comme l'indique le site du gouvernement, "les rassemblements de personnes sont restreints à 6 personnes, dans l'espace public comme dans les espaces privés". Cette "règle des 6" vaut donc pour tout type de regroupement, comme nous l'expliquons dans cet article.

10h22 : Bonjour. Est-ce que la limitation des 6 personnes concerne aussi les rassemblements dans l'espace public ? Merci à vous

10h06 : Bonjour @filou, l'attestation dérogatoire permettant de se déplacer entre 21 heures et 6 heures du matin n'a pas encore été mise en ligne. Elle devrait être publiée dans la journée sur le site du gouvernement. Comme pendant le confinement, elle pourra aussi être téléchargée sur votre téléphone, même s'il sera toujours possible de continuer à écrire le motif du déplacement sur papier libre.

10h04 : # Bonjour FI, où peut-on trouver l'autorisation de déplacement ?

09h55 : Bonjour cher @Bonjour, le couvre-feu est imposé dans tous les départements de l'Ile-de-France, y compris donc la grande couronne, comme l'indique le gouvernement sur son site. La Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont donc concernés.

10h04 : La grande couronne est-elle concernée par le couvre-feu ? (Sur le site du gouvernement il est dit que non). Merci par avance